Forum sur l'univers du manga.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Risa Holmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Risa Holmes   Mer 27 Juil - 21:56

Une journée comme une autre à Manhattan, la police était encore débordée par ces petites guerres de gangs et de ces braquages. Aujourd’hui c’est un meurtre. Les agents de police ont retrouvé le corps d’un homme dans une baignoire remplit de son sang. Dans des affaires comme çà, le commissariat de police t’appelle souvent pour fouiller la scène de crime et repérer des indices. Bien que tu sois admis détective depuis moins d’un an, certains agents ont du mal à te faire confiance. Sûrement parce que tu es une jeune femme et que ce métier n’est pas fait pour toi. C’est sûr qu’ils te verraient plutôt à repasser le linge et à t’occuper de mioches. Dommage pour eux, tu es célibataire, libre comme l’air et tu détestes repasser le linge. Entrant dans l’appartement les mains dans les poches de ton manteau, tu marches doucement en scrutant les pièces de l’appartement avec de simples rapides coup d’œil. Parvenant à la salle de bain, tu grignotes un Chupa chups goût coca tout en examinant le corps baignant dans son sang. Ça devrait normalement te couper l’appétit mais tu as l’habitude de ce genre de cas. Un des inspecteurs de police qui n’arrivait jamais à te supporter t’ordonne de travailler au lieu de manger une sucrerie. Croquant la friandise, tu déposes le bâtonnet de la sucette dans une poche de la veste de l’inspecteur en lui souriant tendrement. Sans attendre tu lui indiques que l’homme est mort étranglé au vu des marques sur son cou, qu’il n’a pas été tué par le couteau fraichement lavé dans la cuisine et que les experts trouveront sûrement l’identité du coupable en analysant la minuscule trace de sang se trouvant sur la poignée de porte de la cuisine. Il ne t’a fallu que quelques secondes pour trouver ces petits indices et tu viens à nouveau de laisser sans voix ce pauvre inspecteur. Tu sors ensuite de la pièce en souhaitant bonne chance à l’homme pour le divorce. Parce que oui, tu as aussi remarqué qu’il n’a plus son alliance et que son état semblait assez dépité comparé aux autres jours. Jamais tu ne te marieras, d’ailleurs tu ne veux pas de gosses, c’est trop chiant. Tu préfères vivre pleinement de ta passion au lieu d’être ralenti. Quittant l’immeuble, tu récupères dans ta poche un paquet de cigarettes. L’ouvrant, tu remarques que tu n’as plus aucune clope à l’intérieur. Saleté, c’est peut-être le jour pour toi d’arrêter cette cochonnerie avant d’attraper un truc bizarre. Jetant le paquet dans une poubelle, tu reçois tout à coup un appel. Bon sang, tu ne sais plus où tu la ranger dans ton manteau. Miracle, après quelques secondes acharnées, tu le retrouves. Malheureusement, tu as manqué l’appel provenant du Commissaire de police du nom de Flora Holmes. Cette personne, c’est ta mère adoptive. Tu as été adoptée à l’âge de 5 ans dans un orphelinat. Tu ne connais ni tes parents, ni ton véritable nom. Risa est le nom qu’on t’a donné dans cet établissement pourri. Flora t’a un peu forcé à devenir comme elle. Nan bien sûr tu plaisantes. Depuis tes 10 ans, tu as toujours idolâtré ta mère. Essayant toujours de l’imiter que ce soit dans les tâches ménagères ou bien sur son métier. Tu jouais au détective avec tes amis à l’école puis plus tard tu commences des études pour entrer dans une école de police en criminologie. Une petite histoire banale comme on peut en apprendre sur pas mal des gens. Une fois revenue au commissariat, la première personne à t’attendre est bien entendu ta mère. Légèrement sur les nerfs comme à son habitude, tu reçois encore et encore des petites engueulades sur ta manière de procéder dans les scènes de crimes. Tu es malpolie, tu ne respectes pas tes collègues, tu entres dans les vies privées des gens, etc. etc. Alors pour ta défense, tu lui réponds que ce sont les autres personnes qui sont malpolies, toujours à reluquer tes boobs qui ne sont pas si impressionnants que ça et également ton derrière. Tu préfères montrer tes respects à de véritables personnes plutôt qu’à des mâles en rut qui seraient prêts à faire des pompes à une main pour tes beaux yeux. Ensuite, tu as horreur d’être sous-estimé à cause de ton sexe. Parce que oui, la majorité des hommes voient toujours les femmes comme des personnes faibles et incompétences. De plus, tu ne rentrerais jamais dans les vies privées des gens s’ils n’en parlaient pas à tout bout de champ. Souriant à ta très chère mère, tu venais encore d’avoir raison. Bien que tu détestes avoir tort, tu répugnes encore plus les gens qui ne détiennent pas la vérité. Prenant ensuite le dossier que ta mère te tendait, tu files rapidement dans ton bureau pour analyser ce que tu venais de récupérer. Depuis pas mal de temps, la police recherchait une criminel nommé « Sorcière à la Rose Noire ». Toutes ses victimes sont des hommes morts empoissonnés ou décapités parfois. On retrouve toujours sur les lieux du crime un rose noire qui est devenu la signature de cette femme. Les autorités pensent que le criminel est de sexe féminin mais personne ne possède de preuves solides. Cette affaire devrait être gérée par le F.B.I. ou une autre organisation beaucoup plus expérimentés sur ce domaine. Te levant de ta chaise pour prendre un café, tu entends tout à coup à la télévision une information qui fait tomber ta tasse sur le sol. Tu voyais un immense trou au-dessus de la tour Stark. Des espèces de créatures en ressortaient et attaquaient tout ce qui bouge. À peine eut le temps de réaliser ce qui se passait, que plusieurs explosions resurgissent près du Commissariat de police. C’est quoi cette fameuse blague, tu dois rêver c’est sûr. Te pinçant violemment le bras, tu comprends tout de suite que tu es dans de beaux draps. Tu aurais dû postuler tes vacances prévues en Angleterre la semaine dernière. Percutée par un agent de police, tu perds presque équilibre. Le bâtiment est en panique totale et ta mère donne déjà des instructions. D’ailleurs tu en reçois mais complètement déboussolé tu n’entends strictement rien. Il faut que Flora te prenne par les épaules et te secoue légèrement pour que tu reprennes tes esprits. Ta mission est simple mais dangereuse avec ce qui se passe dehors. Il faut sauver et sécuriser les civils. Par des mouvements rapides tu saisis, ton badge de police, ton ceinturon avec ton révolver et ton manteau. Partant de l’établissement, la ville est en panique totale. Des accidents de voiture, des pleurs, tes collègues qui essayent de toucher les Chitauris avec leurs armes à feu. Tout est un bordel monstrueux. Tu te croirais comme dans le film « la guerre des Mondes », mais en pire car tu vis vraiment cette expérience. Te faufilant dans la masse de foules, tu aperçois un speeder de Chitauris s’écraser contre un immeuble, brisant les fenêtres au passage et une partie du mur ce qui provoque petit à petit un incendie. Suivant ton instinct, tu décides tout de suite de prêter main-forte aux personnes se trouvant dans cet immeuble. Brisant la vitre de la porte d’entrée avec ton révolver car tu n’as aucun badge ou clef pour y entrer, tu parcours chaque appartement pour t’assurer que les occupants sont déjà partis. Une fois arrivé au niveau du 5ème étage, de la fumée envahissait le couloir menant aux appartements. C’est dû à l’explosion du speeder contre l’immeuble. L’explosion a été assez agressive. Enlevant ton manteau pour le mettre en boule contre ta bouche, tu peux entendre un appel à l’aide. Cherchant d’où provenait la voie tu arrives au fond du couloir. La porte de l’appartement bloquée, tu essayes de l’ouvrir de force. Après plusieurs coups d’épaules, la porte s’ouvre. Te massant l’épaule droite endolorie par le forçage de l’entrée tu repères immédiatement un garçon caché sous une table. Te baissant, tu ouvres tes bras pour accueillir l’enfant en pleure. Tu n’as plus le temps de chercher si y a d'autres survivants. Le temps presse et l’incendie gagne du terrain. Parcourant difficilement l’immeuble pour en ressortir, tu t’abrites instantanément derrière une voiture avec le gosse. En effet, après ta petite sortie, tu as constaté avec frayeur que ces espèces de monstres sont également entrain de marcher dans les rues en tirant sur des civils. Un Chitauri t’a malheureusement repéré. Il commence à s’avancer vers toi en tirant plusieurs rafales de son fusil extraterrestre. Si jamais tu ripostais tout de suite, tu te ferais tuer. Toi, une jeune femme qui vient seulement d’avoir 24 ans. Ton heure n’est pas encore venue. Ces bestioles doivent sans doute charger leurs armes un moment ou un autre. Préparant ton révolver, tu enlèves la sécurité tout en essayant de garder ton calme. Bien que la situation soit légèrement difficile pour ce genre de chose. Le Chitauri commence à recharger. Sans réfléchir, tu tires deux balles qui atteignent le torse et la tête. La créature du diable meurt sur le coup. Respirant fortement, tu jettes un œil au garçon tout en lui demandant s’il va bien. Rangeant ton arme, tu saisis l’enfant pour essayer de l’emmener dans un endroit sûr. C’est alors que tu penses au métro. C’est un lieu souterrain et assez sûr dans ce genre d’expérience. Tu le conduis donc à une entrée de métro la plus proche. Il semblerait que tes chères collègues ont eu la même idée. Assez bizarres ou alors ils ont reçu des ordres par une personne intelligente. La 5ème avenue devient un chaos absolu. L’armée n’est toujours pas sur les lieux, il y a juste les forces de police. Enfin pas tout à fait, car tu viens d’apercevoir au loin une sorte d’armure volante. Plus de doute, c’est Iron man. La personne qui a apporté une sorte de paix mondiale grâce à son nouveau jouet. Cet homme a beau se lancer des roses, il n’apporte rien. Cependant le voir attaquer ces monstres te rassure énormément. Accédant à l’entrée du métro, tu accompagnes le garçon à l’intérieur pour le confier à d’autres civils. Remontant les marches des escaliers avec hâte, tu dégaines à nouveau ton arme pour aider les agents. Le mieux que tu puisses faire c’est de protéger cette entrée de ces aliens. Après une trentaine de minutes de terreur, les Chitauris meurent mystérieusement. Comme-ci ils venaient d’être déconnecté d’un jeu vidéo. Ton adrénaline diminue ensuite pour la remplacer par de la peur et de la fatigue. Te plaquant contre un mur, tu jettes ton arme sur le sol pour ensuite partir en sanglots. Tu pleurais pour plusieurs choses. D’abord tu étais contente d’être encore en vie, ensuite voir tous ces civils morts venait de détruire ton moral d’acier. C’est alors que ton esprit se tourne sur ta mère adoptive. Était-elle encore vivante ? Tu l’espères. Chipant ton téléphone dans l’une de tes poches, tu tombes sur le répondeur de Flora. Tu recommences plusieurs fois sans meilleur résultat. Courant tout à coup dans la 5ème avenue, tu cherches désespérément ta mère. Te lançant déjà dans le commissariat de police. Aucune Holmes à l’horizon. Tu examines alors les cadavres mais par chance tu ne la trouves pas. Peut-être que Flora s’occupe des blessés. Sortant du bâtiment, tu repères des hélicoptères dans le ciel survolant les alentours, sûrement pour faire des reportages. L’armée est arrivée un peu trop tardivement mais finalement c’est grâce à des personnes étranges que les extraterrestres ont été repoussés. Des héros ? Rôdant dans la ruelle en visionnant les désastres que la ville venait d’occasionner, tu t’arrêtes quelques secondes en examinant l’immense monstre inerte contre un immeuble. Ce machin devait au moins mesurer la taille d’un héliporter. Voir plus. Après une petite heure, tu repères enfin ta mère en compagnie de quelques soldats. Courant à toute vitesse tu sautes dans les bras de ta mère en pleurant de joie. Bien que tu ne montres plus tellement d’attachement pour Flora, la voir vivante est la plus belle nouvelle que tu es eu de la journée. Quelques jours plus tard en regardant les infos, tu apprends que ces groupes de héros se font baptisés les Avengers. Grâce à eux, la ville a été sauvé, cependant tu ne leurs montres absolument par ta confiance. Tu penses qu’ils sont peut-être les responsables de cette affaire. C’est tout de même bizarre que des extraterrestres et des héros surgissent à l’improviste comme ça.

Un an et demi plus tard, tu rejoins l’équipe de police en charge d’arrêter la sorcière à la rose noire. C’est après quelques mois de recherches que tu venais de dégoter une piste pour attraper cette criminelle. On raconte que toutes les personnes qui ont tenté de l’arrêter sont morts mystérieusement. Ça en devient presque un mauvais conte de fées. Cependant, cette fichue criminelle ne te fait absolument pas peur. Tu comptes l’arrêter pour de bon et l’enfermer derrière les barreaux. Au bout de quelques mois, l’équipe en charge de l’arrêter dont tu fais partie l’a finalement trouvée. Située dans un hangar désaffecté, toi et ton équipe vous vous dispersez dans le bâtiment pour essayer de la capturer vivante. Pointant ton arme devant toi, tu sentais des frissons parcourir ton dos. Ça te donnait la chair de poule. Montant doucement des escaliers à pas de loup, ton cœur battait de plus en plus vite. Tu espérais que cette sorcière coopère sagement mais apparemment ce n’est pas le cas. Tu es quasiment sûr qu’elle joue à cache-cache avec vous. Les lumières du hangar éclairaient très mal, si bien que tu étais obligée d’utiliser ta lampe de poche pour illuminer des coins du bâtiment. Tout à coup, les lumières s’éteignent. Tu entends alors quelques flics paniqués. Ce n’est rien de grave, il faut juste rallumer l’alimentation de l’éclairage. Soudain, un hurlement d’un de tes collègues résonnent dans le bâtiment. La saloperie décide donc de passer à l’action. Supprimant la sécurité de ton arme, tu te faufiles vers le prétendu bruit. Tu remarques alors le policier inerte sur le sol. Prenant son pouls, tu constates qu’il vient de perdre la vie. Ensuite, des coups de feu retentissent dans la zone puis s’arrêtent aussitôt. La cible doit être extrêmement rapide et douée pour pouvoir tuer facilement ton équipe. Te dépêchant de réactiver l’interrupteur, tu as juste eu le temps d’esquiver une attaque de la criminelle grâce aux lumières qui viennent de revenir. Visiblement, c’est une femme. Tu ne peux malheureusement pas identifier son visage. Elle porte une sorte de masque vénitien. Elle possédait une fine lame assez souple pour attaquer rapidement. Tu plisses tout à coup les yeux en voyant des gouttes tomber depuis le bout de la lame. Tu conclus tout de suite que la lame est recouverte de poison. D’un mouvement rapide, tu te baisses pour esquiver l’arme de ton adversaire. Tu en profites alors pour lui donner un croche-patte mais quelque chose d’incompréhensible arrive aussitôt. La sorcière venait de disparaître devant toi. Tu reçois alors derrière toi un violent coup sur la tête qui te fait perdre équilibre. Tombant violemment sur le sol, tu es étourdie mais tu parviens encore à esquiver ses coups d’épée. Ne voyant aucune autre solution, tu saisis ton arme pour tirer sur ton adversaire. Mais diable, elle disparaît encore mystérieusement. Te relevant, tu t’appuies contre le mur avec ton coude tout en te tenant la tête. Ta cible n’est pas allée de main morte pour t’avoir frappé. Les coups de feu reprennent brusquement. Tu continues d’entendre les hurlements d’agonie de tes camarades. La sorcière est quasiment intouchable et tue tes compagnons comme de vulgaire mouche. Alors c’était donc vrai. Toutes personnes s’opposant à cette femme meurt instantanément. Mais qui pourra l’arrêter dans ce cas ? Ces nouveaux héros nommé Avengers. Le FBI ? C’est en seulement quelques secondes que toute ton équipe est décimée. Il ne reste plus que toi. Te cachant dans un coin, tu recharges en vitesse ton arme pour la braquer devant toi. Les bruits des talons de la sorcière résonnaient dans le bâtiment. Tu l’entendais maintenant chanter une sorte de berceuse. Autant dire que ça te glaçait le sang. Jamais tu t’es confrontée à une telle situation. Surtout que tu vas sans doute mourir. Chargeant ton arme, tes mains tremblent de peur, ton esprit est totalement chamboulé par la frayeur. Fermant les yeux pour reprendre ton calme, tu analyses en vitesse ce que tu as pu voir et constater chez cette criminelle. Elle tue rapidement, peut disparaître en moins d’une fraction de seconde, est-ce que se serait pas une mutante par hasard ? Tu savais que des personnes pouvaient naître avec des pouvoirs grâce à un gène x. Tu auras bien voulu en avoir toi aussi, genre te cloner pour te reposer et laisser ton clone bosser à ta place. Trêve de plaisanteries, tu es toujours en danger de mort. Pressant à moitié la détente de ton révolver, tu comptais tirer tout de suite si elle apparaissait soudainement devant tes yeux. C’est d’ailleurs la chose qu’elle fit. Grave erreur de reproduire les mêmes gestes devant une détective. Tu tires immédiatement avec ton arme. Tu l’as touché dans l’estomac. Souriant, tu lui attribues un coup de pied dans la zone où tu viens de la toucher. C’est ainsi qu’elle disparaît à nouveau, mais cette fois elle ne revient pas. La sorcière s’est enfui. Épuisée, tu t’écroules contre un mur pour perdre ensuite connaissance. Après plusieurs heures, tu te réveilles dans une chambre d’hôpital. Flora se trouvait à ton chevet, sans que tu ne dises quoi que ce soit, elle t’annonce que la police abandonne l’affaire sur la sorcière à la Rose Noire. Pendant cette nuit, cette femme a tué dix agents de police. C’est une organisation nommée SHIELD qui reprend l’affaire. Assez agacée, tu témoignes ta rage de ne pas avoir réussi à arrêter cette bonne femme. Tu y étais presque mais tu as échoué.

A tes 27 ans, tu deviens la détective la plus expérimentée de tout New-York. Depuis ton fameux échec face à la Rose Noire, tu as travaillé dure pour ne plus jamais connaître l’échec. Surpassant en moins d’un an ta tendre mère. On t’appelait à présent pour des affaires presque impossibles à résoudre. Tu devenais le joker des enquêtes criminelles. Ce que tu espérais cependant, c’est que le SHIELD te demande de l’aide pour l’affaire de la Rose Noire. Depuis qu’ils ont pris cette affaire, la sorcière s’est envolée. Plus aucun crime, plus de sujet sur elle. Tu connaissais la manière d’agir du SHIELD. Mais de là à ne donner plus de nouvelles sur l’enquête, c’est gonflé de leur part. D’ailleurs en parlant de ces rigolos, on en parle à la télé. Un reportage diffusait des héliporteurs du SHIELD qui s’écrasaient à Washington. On pouvait y voir un hélicoptère escortant Natalia Romanova et Nick Fury. Pas de Captain en vue, à la dernière nouvelle il travaillait dans le SHIELD normalement. Te retournant en étant interpellé par un de tes collègues, l’homme t’annonçait que des informations concernant le SHIELD diffusait sur les réseaux sociaux. Mais que diable se passait-il encore. Il y avait même des informations top secrètes sur eux. Dont par exemple le fait que Hydra était caché dans le SHIELD pour exécuter le projet Inside qui consistait à tuer des personnes potentiellement menaçante grâce à un algorithme. Le genre de chose pour semer la terreur dans le monde. Un peu perdue, tu conclus vite fait que le SHIELD n’existe plus. Regardant ta mère, tu demandes ce qu’il faut faire à présent. Il y aura peut-être des émeutes dans la ville à propos de cet incident. Sans attendre, ta mère décide d’organiser un peu plus de patrouilles dans la 5ème avenue pour éviter qu’il y est des émeutes. On ne sait jamais comment peut réagir les citoyens en recevant tout un tas d’informations assez lourde à avaler. Après quelques jours, la ville retrouve légèrement son calme. Les journaux se sont tournés ailleurs que sur le SHIELD ou les Avengers. Faudrait qu’ils arrêtent de voler la vedette aux forces de l’ordre tout de même. D’ailleurs en reparlant des Avengers, leur petit manège en 2015 sur la Sokovie a fait des ravages. Ils aiment semer le chaos partout où ils vont. D’après les informations, ce serait un robot du nom d'Ultron qui serait à l’origine de cette catastrophe, mais pourquoi ne parle-t-il pas de son créateur. C’est la première question que tu te posais, car ce serait au créateur de cette machine de répondre à ces actes. Plus le temps passait et plus le monde devenait vulnérable. Le gouvernement ne va sans doute pas fermer les yeux sur cet accident. Tu regardais tranquillement ces infos chez toi. Pour une fois, tu n’es pas au commissariat. Non car c’est ta semaine de repos. Tu as arrêté il y a quelques jours des cambrioleurs qui cambriolaient une banque. Sauvant les otages par la même occasion. C’est en prenant une première bouchée de ton repas, que tu sens quelque chose de bizarre en toi. Ton cœur battait de plus en plus et tes articulations devenaient assez dures. Tu bougeais difficilement tes doigts par exemple. Impuissante, tu te recouvres peu à peu d’une sorte de cocon. Tu n’es pas encore au courant, mais tu as ingéré de l’huile de poisson affecté par les cristaux terrigènes. Des cristaux qui transforment certains humains en Inhumains. Après plusieurs heures, le cocon autour de toi se fissure pour se détruire complètement. Tu étais totalement perdu de ce qui venait de se passer. Cependant tu te sentais différente. Comme-ci quelque chose en toi venait de changer. Tombant à la renverse sur le carrelage, tu jettes un œil à la peau de ta main. Elle était affreusement blanche comme-ci tu n’avais pas été exposée à la lumière depuis des mois. Tu remarques aussi un autre problème. Tes mèches de cheveux sont complètement décolorées. Apeurée, tu te relèves maladroitement pour foncer devant le miroir de ta salle de bain. C’est alors que tu pousses un cri de terreur. Tes cheveux ne sont plus châtains mais blancs comme la neige. Ta peau est affreusement blanche mais surtout, tes yeux ont totalement changé de couleur. Tes iris ont une couleur violette assez sombre. Tu dois rêver, non ce n’est pas un rêve, c’est un véritable cauchemar. Te précipitant sur ton téléphone, tu commences à chercher le numéro de ta mère. Mais ton téléphone semble bugué, tu ne peux plus l’éteindre ni appuyer sur une icône. Tu récupères alors le téléphone fixe mais c’est exactement pareil, il est comme figé. D’ailleurs, la télévision ne diffuse plus d’images. Enfin si, juste une. La télévision semble arrêtée. Les larmes tombent alors de tes joues. Tu ne comprends plus rien. Tu es effrayée. Tu veux que ce cauchemar se termine tout de suite. Après quelques secondes, tout redevient normal à part toi bien sûr. Le téléviseur remarche correctement, les téléphones réagissent à ceux que tu venais de faire. C’était comme-si le temps venait de s’arrêter. D’un geste rapide tu reprends ton téléphone pour appeler ta mère. Désespérée tu lui demandes de venir chez toi et seul. Trente minutes plus tard, Flora arrive dans l’appartement. Toi, tu es assise dans un coin de la cuisine, une serviette sur la tête pour cacher tes cheveux. Au début, Flora ne te reconnaît pas tout de suite. Lui expliquant difficilement les évènements, tu finis par retirer la serviette. Tremblante de sanglot et de peur, Flora te prend dans ses bras pour essayer de te réconforter. Après avoir vu quelques mutants à la télévision et le cas des Avengers, ta mère n’est pas vraiment perturbée de ton apparence. Du moins un peu mais pas énormément. Essayant tant bien que mal de te réconforter, elle envisage alors que tu restes plusieurs jours chez elle le temps de trouver une solution à ton problème. Au final, cela va faire bien trois mois que tu revis chez ta mère. Tu ne sors plus, tu es presque morte intérieurement. Ton ancienne vie d’humaine est totalement détruite par ce que tu es devenu. Une abomination.

Durant ces trois mois, tu sais que tu as reçu un don. En plissant les yeux ou en claquant des doigts, tu pouvais figer les temps pendant plusieurs secondes. D’ailleurs, ta mère t’a ordonné de maîtriser ce pouvoir pour essayer de revenir dans la vie active. Reprendre ta vie comme avant. Mais en trois mois, tu as juste compris comment utiliser et arrêter ton don. Tu ne connais pas ses limites ni sa puissance. D’ailleurs tu ne veux pas du tout en savoir plus. Tant que tu sais arrêter ton pouvoir c’est le principal. Tu t’étais presque habituée à ta nouvelle couleur de cheveux, mais par contre les yeux, c’est une autre histoire. Tu avais essayé de recouvrir tes iris violettes de lentilles colorées mais tu ne supportais pas cette merde au bout de 5 secondes. Tout se passait pour le mieux, jusqu’à ce que tu es reçu un coup de téléphone de Flora. Prenant ton téléphone, tu découvres une autre voix au téléphone. La voix chantait une berceuse familière puis elle te donne des coordonnées en t’obligeant à venir seul. Toi qui pensais que le SHIELD s'était occupé de son cas, maintenant tu penses le contraire. C’est évident, cette organisation n’existe plus. Plusieurs minutes ont passé et te voilà à nouveau devant le hangar désaffecté. Le lieu où tu as rencontré pour la première fois la sorcière à la Rose Noire. Entrant, tu entends à nouveau la berceuse. Tu ordonnes alors à la jeune femme de se montrer. Elle apparaît devant tes yeux comme-ci elle venait de se téléporter. Sans lui laisser le temps de parler, tu l’interroges sur la position de Flora. Mais la jeune femme te répond juste qu’elle a une vengeance à prendre. La blessure que tu lui as donnée lui a laissé un goût amer. Dégainant sa fine épée, tu plisses les yeux pour utiliser ton don. Le temps se fige pendant quelque temps. Vingt secondes pour être exacte car tu as pris le soin de calculer la durée moyenne de ton pouvoir. Prenant la lame de ton adversaire, tu tentes de la blesser à nouveau dans le ventre. Mais tel est pris qui croyait prendre, la femme se téléporte juste à temps pour esquiver ton attaque. Comprenant que ton adversaire peut quand même se téléporter si tu uses de ton pouvoir, tu peux tout de même la ralentir. Tu essaies alors de faire durer ton pouvoir du mieux que tu peux. Plus les secondes défilaient et plus tu sentais ton corps faiblir. Tu as dépassé les 20 secondes et ton nez commence alors à saigner. Repérant la sorcière réapparaître lentement de sa téléportation, tu lui colles un coup de pied au visage. Oui, tu es tout de même assez souple pour ce genre de chose. La mutante se téléporte à nouveau, échappant de peu à un uppercut. 40 secondes passées, tu craches soudainement du sang depuis ta bouche. À ce train-là, tu cherches la mort. Trouvant une deuxième fois la femme, tu décides cette fois d’embrocher sa fine lame dans son ventre. Exactement à l’endroit précis où tu l’avais blessé à ta première rencontre. Mais, une fois que ton coup fut réussi, tu désactives ton pouvoir suite à un horrible pincement au niveau de ton cœur. À bout de forces, tu t’écroules sur le sol. Respirant faiblement, tu grimaçais en assistant aux hurlements de douleur de la mutante. S’ensuivent alors des injures sur ta personne. Tu rigoles nerveusement pour ce que tu venais de lui faire. Ça lui apprendra à vouloir jouer avec toi. Tu espères au moins qu’elle douille beaucoup plus que la dernière fois. Toujours incapable de te lever, tu reçois soudainement des coups de talons dans l’estomac par ta charmante amie. Elle te dominait suite à ton incapacité de te défendre. Cessant sa série de coups, la sorcière rit doucement et t’explique calmement la manière dont elle a torturé Flora en attendant ton arrivée. Lui arrachant les ongles un à un par exemple. Ne la croyant pas, la criminelle disparaît et revient aussitôt avec Flora. Ta mère se trouvait dans un état déplorable, cependant elle semble encore en vie. Dans un ultime effort, tu te relèves difficilement. Essuyant le sang sur tes lèvres avec la manche de ton manteau, tu échanges un regard absolument glacial à ta cible. Si bien que tes iris violettes prennent une couleur beaucoup plus vive. La colère, la rage, la haine, montent en toi. Au diable les bonnes manières. Cette fois tu désires la tuer et la faire souffrir pour ce qu’elle vient de faire. Fonçant sur ta cible, tu te sers de ton pouvoir en même temps que celui de la sorcière. Si bien que tu as le temps d’empoigner son col pour te téléporter avec elle. La mutation de la demoiselle vous emmène sur le toit du hangar, tout près du rebord. Tenant toujours le col de la sorcière, tu lui montres un magnifique sourire arrogant tout en lui demandant si elle sait voler. En moins d’une seconde, tu te laisses tomber dans le vide en entraînant dans ta chute ton adversaire. Tu prédis tout de suite qu’elle va encore se téléporter pour se sauver de la chute. C’est également ce que la gente demoiselle fait. Vous vous retrouvez à présent en plein centre-ville de la 5ème avenue. Ne lâchant toujours pas le col de sorcière, tu en profites pour retirer ce misérable masque. La mystérieuse identité a assez duré. Jetant le masque sur le sol, tu découvres un visage assez jeune, des traits fins qui pourraient presque te donner son âge. Entre 25 à 30 ans. Te repoussant, tu lâches soudainement le col de ta cible. Voulant attaquer une nouvelle fois la mutante, elle se téléporte à répétition sur ta position tout en te donnant des coups de poings, genoux, pieds. Dans la suite, la criminelle t’agrippe pour te téléporter et ainsi te balancer sur une voiture. Rapidement, elle te téléporte à nouveau mais cette fois contre un mur. La sorcière te plante deux dagues dans chaque creux de tes mains pour t’immobiliser. Criant de douleur, tu jures sur ton honneur de détective que tu te vengerais de ce qu’elle vient de faire à ta mère. Essayant tant bien que mal de rester consciente, tu élabores en vitesse une stratégie pour t’en sortir vivante. La sorcière est sur la route, et est potentiellement en danger si elle ne bouge pas rapidement. Elle a commis une erreur. Tu vas lui apprendre l’histoire de « paf le chien ». Fermant les yeux, tu essayes de te concentrer un maximum. Puis, tu ouvres les yeux pour les plisser et activer ton don. Tu ralentis alors la mutante. Les secondes défilent et un camion-citerne se dirige droit sur elle. Savant très bien que la rigolote va tenter de te téléporter, tu plisses une nouvelle fois les yeux pour ralentir encore plus le temps. Suite à cette action, ton nez se remet à saigner. Malgré les klaxons du camion, la mutante n’a pas le temps de se téléporter ou bien même de marcher pour esquiver le camion. Le véhicule tente de freiner mais se renverse avec sa citerne et écrase la sorcière. Voilà l’histoire de « paf le chien » mais en version « paf la sorcière ». Après ce spectacle, tu perds connaissance.

La mort de la sorcière à la Rose Noire à soulagé beaucoup de monde. Tu as provoqué sa mort, mais personne ne le sait. D’ailleurs après cet accident, une personne de l’épuration est arrivée avant les forces de police et bien entendu les journalistes. Il t’a en quelque sorte, sauvé à temps. Plus tard, tu te réveilles dans une chambre d’hôpital appartenant à l’Épuration. Personne ne se trouvait à ton chevet. Tu remarquais juste un garde armé derrière la porte d’entrée. Quelques minutes après ton réveil, la porte s’ouvre pour laisser entrer une personne que tu connais grâce à la télévision. Le général Thaddeus E. Ross. S’asseyant à un tabouret, il débute alors une petite conversation avec toi. Cet homme te connaissait grâce à tes exploits à la police et connaissait ta nature grâce à ta mère. Ce vieux avait rendu visite à ta mère avant de te voir, car oui, Flora a été sauvé. C’est déjà une bonne nouvelle. Cependant son état est déplorable. N’ayant pas vraiment le choix de lui expliquer comment son arrivée tes pouvoirs et de ce que tu pouvais faire. Ross te parle alors du projet de loi de l’épuration, de ce qu’il comptait faire pour en gros assurer la sécurité des États-Unis mais également dans les autres pays. De ce que tu as vu avec la sorcière à la rose noire, il est évident que le recensement serait une bonne solution. Tu ne tiens pas à revoir ce que tu as vécu. Acceptant de te recenser tu souhaites en échange apporter ton aide. Tu préfères utiliser tes pouvoirs pour assurer la sécurité des citoyens plutôt que de les utiliser contre eux.

À tes 29 ans, tu apprends que tu n’es pas une mutante, mais une Inhumaine. Au lieu d’être une humaine tu es un alien. Le genre de nouvelle presque pas facile à digérer surtout que tu n’as aucune idée de qui sont tes parents. Tu sais également que la personne qui t’a sauvé est un super-héros travaillant pour l’épuration. Une personne à ne pas chercher il paraît. Tu es devenue un agent de l’épuration, intervenant surtout en cas de gros grabuge. Grâce à des entraînements, tu supportes au mieux l’utilisation de ton pouvoir mais tu as encore des progrès à faire. Peut-être que dans quelques années, tu contrôleras ton pouvoir parfaitement.

Même si tu n’es pas tellement d’accord pour certaines règles de l’épuration dont le couvre-feu, tu comptes apporter ton soutien et ton aide dans ce camp. Peu importe si on te juge comme une traître ou autres, tu ne veux juste plus revoir ce que tu as vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
 
Risa Holmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jodie Holmes - beyond : two souls
» [327] Camille E. Holmes | Fini [PHYLLALI]
» 02. We're better than Holmes and Watson ! [Oxy]
» Haiti en Marche parle de la commission sur la nationalite
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Iruka :: RPG :: The Avengers RPG :: Risa Holmes :: Background-
Sauter vers: