Forum sur l'univers du manga.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 10 - RP avec Tasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: 10 - RP avec Tasha   Dim 26 Juin - 17:28


You didn't see that coming ?


♦Sauvetage !♦


Pietro FT. Natasha




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Absorbé par le journal télé d’un supermarché, je ne faisais plus attention à mon entourage. Il faut dire que le documentaire semblait fort intéressant car il concernait des personnes que je connais que trop bien. Il montrait ce qui semblait être un affrontement dans un aéroport grâce à des caméras de vidéosurveillance. Falcon et Bucky se battant contre un type en costume rouge et bleu, ma sœur en compagnie de Clint se battant contre Iron man et j’en passe. Je ne pouvais qu’être émotionnellement choqué. Cet affrontement est terminé depuis plusieurs mois mais les journalistes ne cessent de diffuser encore et encore ces informations. Pour une fois que je ne suis pas devant l’écran, ça me change un peu. Mais je suis très inquiet au sujet de ma sœur jumelle. D’après des rumeurs, les vengeurs qui se sont battus au côté de Rogers sont en fuite. Je me doute que Wanda doit être en ce moment même derrière Barton. Je lui fais confiance sur la protection de ma frangine, mais j’aurai dû me battre à leurs côtés. Au lieu de ça, j’ai préféré rester dans l'ombre pour me ranger dans aucun camp. Je me rappelle encore d’Anthony qui me conseillait de fuir pendant notre petit affrontement près de Staten Island. Il ne désirait pas m’arrêter au vu de ce que j’ai subi face à une mutante donneuse de colère. Depuis, j’ai quitté le QG des Avengers pour rester dans l’ombre. Après tout, de ce que je vois et revois dans ce journal, personne n’a besoin de moi. Ni de Thor ou de Banner d’ailleurs. Je décide d’arrêter de regarder ce petit journal quand j’aperçois ma sœur allongée sur le sol en compagnie de la Vision. Je connais que trop bien ma jumelle, j’ai vu comment elle regarde cette…chose quand nous étions à la tour Avengers. Je ne sais pas qu’elle mouche lui a piqué mais aimer une machine artificielle, c’est vraiment débile.

Toujours mes mains dans les poches de mon pull, mes cheveux sont recouverts de ma capuche. Je préfère éviter que des gosses ou des adultes me reconnaissent bien que la discrétion ne soit vraiment pas mon fort. Me faufilant dans les rayons du magasin, j’attrape un pack de coca et un sachet de brioches au chocolat. Mes lunettes de soleil sur le nez, je souris grandement à quelques personnes qui me dévisagent. Porter ce genre de chose sur le nez n’est pas très polie mais je m’en fiche. Beaucoup de monde arpente le petit market, et je me doutais bien que les caisses accueilleraient de longues files d'attente. Je prends mon mal en patience. J’attends qu’une personne passe, puis deux. Mais au bout de la troisième, je sens mes cellules gigoter dans tous les sens de mon organisme pour me témoigner leurs envies de bouger, et très vite. Je soupire désespérément. Jetant mes lunettes dans les airs, sa chute ralentit progressivement pour s’arrêter net dans le vide. Plus personnes ne bougent à part moi. Je lâche mon pack et mon sachet qui lévite dans les airs. M’avançant près de la caissière, j’attrape sa casquette pour la mettre sur ma tête. Prenant la femme dans mes bras, je l’éloigne légèrement de la caisse pour prendre sa place. Au total, huit personnes doivent payer leurs courses. Un vrai jeu d’enfant pour moi. Craquant mes doigts, je passe rapidement les produits de consommation de la première personne. Je saisis ensuite son portefeuille pour payer la somme que j’ai calculée rapidement sur un morceau de feuille. La machine est trop lente pour lire le prix des produits. Je poursuis le même numéro sur les autres clients. Viens enfin mon tour. Redonnant la place de la caissière, je lui redonne sa casquette et je passe mes produits dans leur borne spéciale en n’oubliant pas de reprendre mes lunettes qui flotte toujours en impesanteur. Je donne l'argent total et j’emprunte la sortie du supermarché. Lorsque les portes automatiques se ferment, le temps reprend son court normal. La borne de la caisse lit simultanément toutes les courses que j’ai passées et finis par disjoncter. Laissant un peu tout le monde sur le cul dont les clients que je viens de faire passer qui se trouvent devant la caisse et non derrière.

Désirant me promener tout en sirotant ma première canette de coca, j’envisage de marcher sur le passage piéton. Le bonhomme vert me fait signe de m’aventurer et à ce même moment, une camionnette noire manque d’écraser mon pied. J’ai eu très chaud et sur le coup j’ai renversé du soda sur mon pull. Me tournant dans la direction du véhicule, je lève mon majeur pour réaliser un magnifique doigt d’honneur. Deux autres camionnettes dont une un peu plus grosse que l’autre suive à la hâte la première qui venait de griller le feu rouge. Terminant ce qui reste de mon soda, je poursuis ma route.

Voulant me rendre dans le Bronx, je dois trouver un métro. Si je passe par Central Park je trouverais une gare tout proche. Je franchis donc les portes de cet endroit inspirant la tranquillité et la détente. Cependant je suis assez choqué de ne voir personne. Évidemment c’est bientôt le soir, mais tout de même.

Au bout d’une petite minute, j’aperçois au loin du monde. Sauf que ça ne ressemble pas du tout à de simples civils. Des sentinelles de l’Épuration affrontent une personne que je reconnais au bout de quelques secondes. Sa manière de se battre me rappelle une petite histoire d’entraînement dans le QG des Avengers.

« La rouquine qui participe à une fête toute seule, marmonnais-je doucement en prenant ensuite un sourire niais. Logiquement, poil de carotte n’est plus avec l’Épuration, donc j’aurai moins de soucis à me faire. »

Décapsulant ma deuxième canette de coca, je la bois en moins d’une fraction de seconde. La jetant en direction d’une poubelle, je m’essuie les lèvres avec la manche de mon vêtement. Débutant mon premier mouvement de jambe, un reflet bleu électrique apparaît derrière mon dos. Je disparais ensuite dans ma traînée bleue pour foncer sur chaque soldat de Ross. À la différence des robots que j’ai pu combattre en Sokovie, je ne peux frapper à pleine puissance, au risque de les tuer. Contrôler ma force pendant ma course me demande une bonne petite concentration, lorsque j’effectue un premier coup pour régler ma frappe, les autres mouvements d’attaques sont très simples à exécuter.

Engageant le combat aux côtés de Natasha, j’administre un coup de coude dans une sentinelle qui lévite ensuite en apesanteur. Par la suite, j’attrape les casques de deux soldats pour les cogner entre eux. Virevoltant mon regard sur chaque autre sentinelle, j’agrippe le col de deux fantassins pour les lancer dans les airs. Normalement ils devront atterrir dans l’arbre un peu plus loin. Il ne reste qu’un homme doté d’une matraque dans sa main. Le temps reprend son rythme habituel et j’empoigne le poignet du soldat pour éviter qu’il frappe la demoiselle tout en retenant également la frappe de Romanoff. A ce même moment, l’homme que j’ai frappé tombe sur sol et les deux autres atterrissent comme convenu dans l’arbre.  

« Tu sais que c’est malpoli de frapper une femme, souriais-je grandement à l’agresseur de Tasha. Va jardiner ailleurs l’escargot. »

Fermant mon poing, je frappe un bon coup l’homme dans son ventre. Même si je sens la plaque de son gilet par balle, ça ne le protège absolument pas. Je laisse le type s’effondrer sur le sol. Agitant ma main pour faire passer la légère douleur, je fixe poil-de-carotte. Je me retiens de rire, elle semblait avoir du mal avec ces invitées surprises. À croire que la vieillesse doit jouer là-dessus.

« Tu l’as pas vu venir roussette ? Souriais-je de façon arrogante à Natasha. Ne t’en fais pas, c’est normal qu’avec l’âge on devienne plus lent. Je ne dirais rien à l’archer. »

Me plaçant à ses côtés, j’enfile mes mains dans les poches de mon pull après avoir remis ma capuche sur mes cheveux décolorés. Craquant ma nuque, je reprends immédiatement mon sourire habituel. Je suis au courant que d’autres ennemis vont arriver, cependant j’ignore encore que des robots sont sur le terrain, ils attendent le bon moment pour frapper.

« Alors ? Quoi de beau la rouquine ? Ton petit prince charmant t’a envoyé une carte postale depuis notre dernière rencontre ? »

(c)Lili - ne pas reproduire
[/code]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 10 - RP avec Tasha   Ven 22 Juil - 13:50


You didn't see that coming ?


♦Peine perdue.♦


Pietro FT. Natasha




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Haussant mes épaules pour la première réaction de la rousse, j’admets que Tasha disait la vérité. Moi-même n’est jamais pensé à la retraite. Entre elle et moi, je crois que je vieillis un peu trop rapidement. C’est ainsi que je tire une de mes mèches de cheveux blanches pour la regarder désespérément. Je me serais bien passé des défauts de mon optimisation moi, à croire que ma frangine adorée n’obtient que le bon et moi le pire. Ça doit être le destin quand on s’autoproclame protecteur de la Scarlett Witch qui n’a plus vraiment besoin de protection. Elle vole de ses propres ailes et moi dans tout ça, je crois que mes ailes sont détruites depuis ma mort en Sokovie. Je souris ensuite à la remarque de Natasha à propos de Clint.

« Ce serait avec plaisir, mais je crois qu’en ce moment il est en cavale avec Rogers, répondis-je d’un ton neutre. »

Je pense à nouveau à ma sœur quand je reparle de Clint et Steven. J’aurai dû être à leurs côtés au lieu de partir comme un froussard du QG des Avengers avant que ce conflit ou cette guerre entre Avengers ne commence.

Rigolant à nouveau, je suis surpris que mon coach ait autant de répondants. La dernière fois, la jeune femme n’arrivait pas à en placer une. À croire que cette russe soit une autre personne.

« Tu plaisantes, repris-je à la volée. J’ai dû inspecter les lieux pour éloigner les civiles mais l’Épuration s’en est déjà chargé. Et puis, je me demandais si ma présence en tant qu’Avengers serait utile au vu de votre petite querelle familiale dans un aéroport il y a quelques mois. »

Craquant mes doigts, puis échauffant mes jambes, mes cellules ne demandent qu’une seule chose. Courir. Un état des lieux avant de rouvrir le combat serait une bonne idée. Mais je ne le fais pas tout de suite. Mon cœur semble demander encore une petite pause. Prenant de bonnes bouffées d’oxygène, la russe m’informe qu’elle ne possède aucune nouvelle de Bruce.

« Ça arrivera, quand ça arrivera poil-de-carotte. Il doit être lent pour donner des nouvelles. Surtout de ce qu’il s’est passé au… »

Je m’arrête tout de suite en repensant que j’étais le fautif de ce qui s'était passé au Wakanda. Hulk s’est déchaîné dans la ville à cause des Maximoff, donc je devrais plutôt me la boucler.

« C’est un chic pays le Wakanda tout de même. Sinon, quoi de beau ? Tu fais autant de course pour toi-même ? Ah oui, j’ai un truc à te dire. Une boîte de légume que tu as prise est périmée depuis quelques jours. Tu veux que j’arrête de parler ? Tu changes toujours de coupe de cheveux ? Tu n'as jamais envisagé de te teindre les cheveux en blond pour passer incognito ? Ou en noir ? Tu veux que j’arrête vraiment ? »

Avant qu’elle n’ait eu le temps de dire quelque chose, je stoppe mes prochaines questions quand j’entends un bruit métallique résonner. Me tournant dans la direction du bruit, j’aperçois au loin un robot beaucoup plus impressionnant que les sentinelles d’Ultron. Prononçant une insulte en Sokovien, Tout un tas d’idées tournent autour de ma tête. Tant de possibilités d’agir ou de fuir et je prends un peu de temps pour choisir le meilleur moyen de contrer ce que je regarde.

« Si on s’enfuit, les robots vont nous poursuivre dans la ville, craquais-je mes poings tout en fronçant les sourcils. J’ai un meilleur plan. »

M’avançant devant Natasha, je me retourne le sourire aux lèvres.

« On attaque. »

Débutant mon premier mouvement de jambe, je disparais sous les yeux de l’espionne. J’ignore combien d'horreurs sont postés dans le parc mais c’est extrêmement dangereux. J’entame un premier coup de poing dans l’abdomen blindé du robot. Cependant au lieu de voir mon poing perforer son armure, j’entends les bruits d’os de mes doigts. Me retenant d’émettre un petit hurlement de douleur, j’esquive de justesse des rafales de tirs provenant de son bras. Une balle effleure une de mes cuisses. Je ne suis pas assez rapide visiblement. Une autre idée me vient en tête. Je tourne autour de la machine tout en accélérant du mieux que je peux. En moins de deux secondes, je forme une tornade qui engloutit le robot et l’envoie valser plusieurs mètres plus loin. Au même moment, je reviens aux côtés de Natasha. Agitant ma main blessée pour essayer d’estomper la douleur. Je plaque mon autre main derrière la nuque de la rouquine.

« J’ai du mal à l’admettre mais, on va suivre ton idée, grommelais-je d’agacement. »

Entraînant ma camarade dans ma vitesse surhumaine, je compte l’emmener assez loin d’eux, jusqu’au moment où je repère une moto. Sûrement la sienne. La déposant à cet endroit, je disparais quelques secondes pour revenir avec ses courses.

« Je vais te couvrir, souriais-je grandement à Natasha. Tu connais la ville mieux que moi, trouvons un endroit tranquille, il faut qu’on parle.


(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
 
10 - RP avec Tasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Iruka :: RPG :: The Avengers RPG :: Pietro Maximoff :: Coin RP-
Sauter vers: