Forum sur l'univers du manga.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 09 - RP avec Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: 09 - RP avec Logan   Mer 18 Mai - 16:05


Je ne fuis pas... Je prends une pause


♦En cavale...♦


Pietro FT. Logan




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Voilà plusieurs jours que j’ai quitté le QG des Avengers. Ma tête est mise à prix et je suis devenu pour de bon un ennemi de l’Epuration. Je n’ai pas encore rejoint définitivement la Résistance. Je sais où la trouver mais j’aimerais aussi profiter un peu de ma vie clandestine. J’ai réussi à trouver un petit appart et je m’y plais bien. Plus d’uniforme d’Avengers, ni de super gadget comme les communicateurs aux oreilles. Cette fois, je dois me débrouiller seul. Peut-être que je reviendrais au QG, mais avec tous ces accords à la noix, je souhaite rester dans l’ombre. Certains me qualifieront de lâche, de fuyard, de peureux, ce n’est pas entièrement faux. Mais si on me demande, je suis prêt à intervenir. Sauf que pour le moment, les Avengers sont plutôt occupés à se diviser. La plupart vont à la Résistance et d’autres à l’Epuration.

Bien assis sur un vieux fauteuil, j’organise mon sac à dos pour m’apprêter à changer de lieux une nouvelle fois. Quand on est en cavale, on ne doit jamais rester au même endroit. C’est la règle numéro une. La plupart des Vengeurs le savent, dont Banner, Rogers, Romanoff, etc. Pour moi, c’est assez simple de changer de zone. Je me déplace rapidement avec une telle facilité qui m’ennuie à mourir. Plaçant mon sac derrière mon dos, je quitte l’appartement en laissant une traînée bleue argentée derrière mes pas.  Arrivé à la sortie de l’immeuble, je perds en chemin ma casquette dû aux rafales de vents que je laisse derrière moi. La rattrapant, je suggère de me déplacer sans utiliser mon don. Lunettes de soleil aux yeux et vêtements civil, je camoufle ma vraie apparence pour éviter d’être reconnu. Avec mes cheveux grisonnants c’est légèrement difficile de pas me reconnaître. J’essaye du coup de bien le cacher sous ma casquette.

Quand on est en cavale, on essaye de trouver des personnes qui pourraient nous aider. Instinctivement je pense à Hayden. Peut-être que la ravissante mutante pourrait m’aider. Si elle ne peut pas, j’irai voir ailleurs. Mary par exemple ou l’ampoule électrique. Finalement mes missions solos m’ont fait découvrir des gens assez sympas. Dont la majorité sont pour la Résistance.

Pour trouver Hayden, je n’ai qu’un seul moyen. Aller à son lieu de travail. Au poney volant. Je ne sais pas qui à choisit se nom, mais il devait être bourré. Choisir un nom pareil c’est typique d’un fan de "My little Pony". Pour me rendre dans le quartier de Bronx, je dois m’aventurer dans plusieurs transports en commun. J’aurai pu prendre le taxi mais je n’en suis pas vraiment fan. Majoritairement, les chauffeurs sont toujours là à me poser des questions sur tout et n’importe quoi. Je ne suis pas d’humeur à parler librement de ma vie privée. D’autant que je pourrais être facilement reconnu. Une option pourrait me sauver. Pourquoi un mec aussi rapide que l’éclair prendrait un simple taxi pour se déplacer ? Ce genre de question pourrait facilement me prendre pour un type normal. Passons. Je suis enfin arrivé à ce fameux bar. Je me souviens encore de la seconde fois où j’ai croisé Hayden. Un jour remplie de magie avec des petites paillettes dans les airs, et une petite musique romantique quand Hayden tenait à prendre ma commande. C’était un si beau souvenir, bien qu’il n’y ait jamais eu tous ces petits effets pour rendre l’atmosphère romantique. Poussant la porte du bar, je remarque que pas mal de monde sont en train de jouer au billard, au baby-foot, ou encore de boire simplement une bonne bière en parlant ou regardant la télévision. Pour une soirée, je trouve que y’a vraiment énormément de monde.

Me plaçant à côté d’un type devant le bar, j’enlève mes lunettes de soleil. On se poserait sûrement la question de pourquoi je porte des lunettes de soleil alors que nous sommes en pleine soirée. C’est très simple. Vous allez comprendre pourquoi.

« Vous me mettrez pareil que l’autre à ma droite, interpellais-je le barman en tirant légèrement son pull. Ah non, ce n’est pas assez fort. Donner-moi quelque chose de beaucoup plus fort, je ne suis pas une femmelette comme lui. »

L’homme se met à rire en me regardant. Il me prenait sûrement pour un simple gamin qui risquait de jouer avec le diable. Alors voilà, ce bonhomme pose sur le bar une bouteille s’intitulant Cocoroco. Un breuvage extrêmement fort qui pourrait sans doute me procurer un peu d’effet.

« Tu portes des lunettes de soleil en pleine nuit. Tu n’es pas un peu idiot jeune homme, demande familièrement le barman. »

Prenant un verre de cet alcool. Je le bois cul-sec. Malheureusement, je ne ressens pas le moindre effet. Mon métabolisme élimine tout de suite l’alcool dans mon sang. Soupirant désespérément je fixe l’homme.

« Les lunettes c’est pour éviter de voir les cons mais aussi pour faire parler les gens, rigolais-je de manière arrogante en finissant par un petit sourire. Est-ce que Hayden travaille ce soir ? J’aimerais lui parler. »

Le vieux me tourne alors le dos tout en essuyant un verre avec son chiffon.

« Elle ne bosse pas ce soir. Hayden a pris quelques jours de repos. »

Buvant mon deuxième verre en cul sec, je rage intérieurement. J’ai totalement oublié son adresse de domicile depuis la dernière fois. Je vais devoir rendre une petite visite à ma schizo préférée. Étrangement je me souviens encore de son adresse. A croire que la jeune femme m’a plus marquée que la rouquine. Donnant un léger coup de poing sur le buffet, je fais involontairement tombé la bouteille de monsieur griffe qui se trouve à côté de moi. La chute de la bouteille je l’aperçois au ralentit. Mais si je la rattrape, mon optimisation va agir et puis au fond… je n’en ai rien à faire de lui. Il n’avait qu’à faire plus attention à sa bouteille de vodka. Elle finit bien par tombé sur le sol pour se briser en plusieurs morceaux. Me tournant vers le papy, je lui souris grandement.

« Bah alors ? Tu as perdu tes réflexes l’ancêtre ? Tu sais, faut pas avoir honte de l’avouer. »

Plaçant un billet sur le bar, je compte tout de même payer les dédommagements. En fait, je le fais aussi pour éviter que ma réputation envers Hayden dégringole. Je ne me fiche pas mal du grand-père.

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 09 - RP avec Logan   Jeu 26 Mai - 12:56


Je ne fuis pas... Je prends une pause


♦En cavale...♦


Pietro FT. Logan




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Mon regard s’arrête sur l’homme dont je venais de faire tomber sa bouteille. Il me disait que c’était mal poli de porter un chapeau dans un endroit clos. Plissant les yeux tout en restant sur son regard, je scrute l’intérieur pour remarquer que personne ne possédait de casquettes ou autres sur le crâne. Alors comme un gentil garçon, j’enlève ce que j’ai sur ma tête montrant ainsi ma couleur grisâtre à tout le monde. Je me sentais légèrement mal à l’aise, je ne voudrais pas qu’une personne puisse réellement me reconnaître et ensuite me cafter au gouvernement. De toute façon, je sais comment prendre la fuite. Je suis rapide, sûrement le premier au monde, on ne pourra pas m’arrêter.

Je me sers un troisième verre en versant le breuvage dans le petit gobelet. Il est évident que je ne ressentirais toujours aucun effet, mais je vais faire genre que ça me fasse quelque chose. Alors en l’avalant, je fais mine d’avoir quelques frissons puis je jette ma vision sur le barman qui me surveillait depuis que je venais de faire tomber la bouteille de mon voisin.

« Un problème, demandais-je gentiment le sourire arrogant aux lèvres. »

Le vieux hausse les épaules pour me confirmer que non puis retourne à sa vaisselle. C’est ça, cache-moi que tu as une dent contre moi. Je préfère entendre la vérité plutôt que de croire à des mensonges. Écoutant les informations à la télévision, le présentateur parlait une nouvelle fois des lois de l’Épuration. Que les mutants et autres anormaux devaient se recenser et tout le tralala. Le même discourt chaque jour qui me soulait grandement. Je prends donc mon quatrième verre pour oublier pendant quelques secondes les discours de ce journal télévisé. C’est alors que mon charmant voisin change de place pour se mettre plus loin. Je le fixe puis je sens mes vêtements. Bah je ne comprends pas, je ne sens pas mauvais pourtant. Ma présence doit sûrement le déranger. Je souris donc content que mon comportement déplaît encore aux personnes. C’est autant plaisant et amusant pour me divertir de cette vie lente et monotone.

Soudain, j’entends le barman gueuler. Mon attention est alors centrée sur l’autre zigoto. Ce n’est pas vrai qu’il fume dans cet établissement. Et à l’intérieur en plus, avec un bon gros cigare. Il a le toupet de me prévenir que c’est mal poli de porter un chapeau dans l’enceinte de ce bar et lui se grille un petit plaisir qui nuit les gens comme ça. Il insiste même pour continuer à fumer, n’écoutant pas le barman ou plutôt désobéissant à son ordre.

« Hé ! L’artiste ! »

Attendant qu’il me regarde je reprends le sourire aux lèvres.

« On t’a jamais dit que c’était mal poli de fumer dans un endroit clos public ? »

Ma phrase ressemblait légèrement à la sienne précédemment afin de pouvoir se moquer de lui mais également qu’il fasse pareil que moi. C’est-à-dire d’éteindre ce foutu cigare.

Visiblement, l’ambiance de ce bar se rapproche doucement en une petite confrontation musclée.

« Les mecs ! Veuillez sortir cet homme de mon bar. »

Me retournant pour comprendre à qui le vieux s’adressait, je remarque que la plupart des clients portent tous le même blouson. Un gang ? Probablement.

Je me gratte la tempe avec mon index. J’espère juste que ça ne va pas finir en baston, j’aurais voulu boire tranquillement cet alcool ou plutôt ce soda en toute paix. J’ai aussi la grosse flemme de me déplacer dans un autre endroit pour être tranquille. Donc, je me fais tout petit voir très discret tout en regardant la télé. Malheureusement, une personne pose sa main sur mon épaule et me pousse. Surpris, je m’écroule sur le sol en renversant mon verre qui se brise en trois morceaux sur le plancher. Je ressens une petite douleur à mon épaule droite mais rien de grave. Fronçant les sourcils, l’individu qui venait de me pousser, attrape mon tabouret de bar et s’assoit vers Logan. Il est carrément entouré par ce petit gang et pour moi, il est en mauvaise posture.

Je me relève donc en dépoussiérant mes vêtements. Pour le moment, je tiens à être spectateur. Je suis extrêmement curieux d’apprendre la façon dont va gérer le type avec le cigare contre ce gang. Avec les poings ? Ou sortir calmement ?


(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 09 - RP avec Logan   Sam 11 Juin - 13:05


Je ne fuis pas... Je prends une pause


♦En cavale...♦


Pietro FT. Logan




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Mon Dieu, je ne donne pas cher de la peau de grand papy. Même si le vieux est baraqué, je dirais même beaucoup plus musclé que moi je pense qu’il risque d’avoir du mal. Je pourrais toujours l’aider, genre m’occuper de ce petit merdeux qui vient de me pousser. Je n’ai même pas pris le temps de boire le restant de mon verre. J’espère qu’on ne va pas me faire payer le verre cassé car sinon je pète un câble. Ça a beau être le lieu de travail de la fille que j’aime en secret, je m’en tamponne les baskets de gueuler et de donner quelques coups. Et au diable si l’Épuration me retombe dessus. Ils ne sont pas assez rapides pour m’attraper. Tous des escargots et c’est franchement un ennui total.

Lorsque le zigoto qui m’a fait tomber se lève de ma chaise, je la tire immédiatement vers moi pour me rasseoir tout en posant mon coude contre le buffet. Ma joue s’écrase contre la paume de ma main et je baye aux corneilles, limite les larmes aux yeux. Le petit affrontement débute enfin. Je me fais une immense joie d’être un simple spectateur. Le vieux croûton frappe extrêmement fort. On dirait que ses poings sont en acier. Ou alors c’est qu’un simple dopage. Mouais ça doit être ça car c’est trop crédible. Avoir un physique avec son âge c’est quasiment impossible.

Je bouge légèrement ma tête pour esquiver une bouteille de bière lancer par un de ces types. J’en rattrape ensuite une autre pour protéger le barman, bien que j’aie voulu qu’elle s’écrase violemment contre sa sale tronche d’alcoolique. Je la pose sur le bar avec un grand sourire niais adressé au barman. Leur affrontement continue encore et déjà deux types sont assommés. Le troisième s’écroule rapidement contre une table qui se brise en deux. Je suppose qu’elle était en bois léger ou alors le gros pesait bien lourd. Le quatrième et le cinquième souffrent énormément et ça me fait bien rire mais je ne le montre pas. Je préfère rire dans ma tête et garder un minimum de sérieux. Un minimum j’ai dit. Lorsque je m’aperçois qu’un type déjà au sol gémit un peu de douleur, je prends la bouteille de bière vide dans ma main et je l’éclate sur son crâne. Le gérant du bar me regarde un peu surpris.

« Quoi ? Demandais-je d’un ton innocent. La bouteille est partie toute seule comme un aimant. Ce mec devrait me remercier, je l’aide à moins souffrir de ses blessures. »

Je saisis la bouteille d’alcool que j’ai payée et je bois au goulot. Je m’arrête un instant en levant mon index.

« Inutile de prévenir les forces de l’ordre, ricanais-je de manière arrogante. J’ai pris le soin de mettre ton téléphone portable dans les chiottes. Idem pour le fixe. Ne t’inquiète pas, j’ai tiré la chasse d’eau car l’intérieur était crade. Tu te demandes sûrement comment je l’ai fait aussi rapidement ? Laisse moi te répondre en une phrase. Tu l’as pas vu venir celle-là. »

Je me remets à boire ma bouteille et le mutant vient de terminer son petit ménage.

« T’en a mis du temps l’affreux, marmonnais-je en me stoppant de boire. »

Je l’observe prendre son cigare et quitter le bar. Je me lève à mon tour et je fixe le gérant.

« C’est mon ami. »

M’apprêtant à partir, j’assomme un autre type qui tenait à se relever avec énormément de difficulté. Je l’ai bien sûr aidé. J’ai shooté dans son ventre avec mon pied pour le remettre à terre.

« Couché Médor. »

Poussant la porte de sortie, je m’appuie contre le mur avec ma main en direction du type.

« Je vois que tu t’en fiches carrément d’avoir les flics au cul, souriais-je grandement à l’homme. Tu sais que c’est mal de fumer ? Ça donne le cancer. C’est quoi ton secret sur tes poings ? La force du métal ? Tu mets autant de temps pour te débarrasser de 5 types ? Tu as déjà fait du karaté ? Nan, parce que tu sembles avoir de l’expérience en combat. Enfin, tu n’en as sûrement pas en rapidité. »

J’entends subitement le barman appelé sur un portable. Bordel je pensais lui avoir enlevé tous ces moyens de communication. Ah bah non, je suis con, j’ai zappé de prendre ceux des autres.

« Notre ami appel les forces de l’ordre. »

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 09 - RP avec Logan   Ven 22 Juil - 12:46


Je ne fuis pas... Je prends une pause


♦Tu réponds à mes questions ?♦


Pietro FT. Logan




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Oh mais, le petit vieux semble partir. L’idée de rencontrer l’Épuration pourrait peut-être l’effrayer. Il faut à peine quelques minutes pour que les sentinelles se ramènent. Je devrais les féliciter, car à chaque fois ils sont de plus en plus rapides. Tenant le cigare du mutant entre mes doigts, je me demande ce que je pourrais réaliser pour tuer le temps. Ah oui, petite précision, j’ai récupéré au vol son cigare pour que Wolverine évite de polluer cet endroit. Même si d’autres mégots de cigarette gisent sur le sol, j’aime bien emmerder mon monde. Dans cette situation, c’est ce mec qui va en prendre les frais. Juste parce que je m’ennuie mais aussi car je suis très curieux de savoir qui ça peut-être.

Courant, à une allure normale, je rattrape le type en déposant discrètement son mégot dans l’une de ses poches de sa veste. Plaquant mes mains derrière ma tête, je le dévisage de la tête aux pieds.

« Je m’en voudrais de te laisser seul face aux sentinelles, rigolais dans ma barbe. Tu en as déjà vu ? À ton allure tu risques de les rencontrer. Tu es un mutant ? C’est quoi cette coupe de cheveux ringarde ? »

Tant de questions sans réponse, à croire qu’il n’arrive à tenir le rythme. Je me suis pourtant retenue de parler rapidement. J’espère qu’il a tout compris. Ça doit être l’âge sans doute. Soupirant désespérément, le mutant à mes côtés ralentit de plus en plus pour ensuite s’arrêter. Enlevant mes mains de derrière ma tête, je les enfile dans les poches de mon pantalon noir. Positionner devant lui, j’agite ma main devant son visage afin d’obtenir une réaction mais je n’ai absolument rien. Normal, actuellement je me déplace à une vitesse imaginable. Plaquant mes deux index sur chaque extrémité de ses lèvres, je les lève pour qu’il affiche un sourire niais. Très drôle à voir, je devrais prendre une photo. Mais pas le temps. Vu que je n’ai aucune information sur lui, j’attrape son portefeuille pour l’inspecter de fond en comble. Il n'y a que de l’argent et rien de spécial. Dommage, c’est un échec critique. Replaçant son bien correctement, je reprends ma place initiale pour marcher normalement. À cet instant le slow motion disparaît.

« Oh ? Pourquoi ce sourire niais sur ton visage l’ami ? J’ai dit quelque chose de drôle, souriais-je grandement à l’homme. C’est quoi ton petit nom ? Je te rappelle que je t’ai aidé dans le bar. Je surveillais, tout en appréciant le spectacle. »

Regardant de droite à gauche pour surveiller si les sentinelles ne sont pas arrivées, je passe une main dans mes cheveux décolorés tout en fixant l’individu. Il venait de deviner ma mutation ou plutôt mon optimisation. Je vois que je n’arrive jamais à cacher mes secrets. J’ai encore parlé trop vite, comme d’habitude.

« Moi j'ai l'air d'être rapide, questionnais-je le mutant. C’est juste toi qui est trop lent. Je t’ai jamais vu dans le coin, tu viens juste pour casser la gueule à quelques types ? Tu veux que j’arrête de poser des questions ? Si oui, ça risque d’être difficile car je n'ai eu aucune réponse de ta part. Alors ? Tes poings sont en métaux ? »

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 09 - RP avec Logan   

Revenir en haut Aller en bas
 
09 - RP avec Logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Iruka :: RPG :: The Avengers RPG :: Pietro Maximoff :: Coin RP-
Sauter vers: