Forum sur l'univers du manga.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 03 - RP avec Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: 03 - RP avec Mary   Ven 8 Jan - 18:18




You didn't see that Coming ?!Pietro & Mary
« Jour de repos »

Après les évènements de ta résurrection et de ton passage à la fête de Noël, tu es devenu officiellement un Avengers. Tu squattes à présent le nouveau QG et tu as enfin de nouveaux quartiers qui te plaisent. Mais passons, aujourd’hui tu es de repos. Après avoir terminé un petit entraînement avec ta supérieur Natalia, il est vital pour toi de te détendre. Tu en as un peu marre de tout ce monde de soldats et de scientifiques. Rien de mieux que de voir la tronche des citoyens. Pensant d’abord à te laver, tu enlèves ton nouvel uniforme tout beau tout neuf. Il est beaucoup mieux que ce haut pourrit que tu as pris à la Tour Avengers avant la bataille de Sokovie. Prenant une serviette de bain, tu actionnes la douche pour ensuite y entrer. L’eau froide te donnait d'innombrables frissons de la nuque aux épaules puis ensuite l’eau chaude te massait. Voyant une mèche de cheveux devant tes yeux, tu l’attrapes pour ensuite soupirer d’agacement. Tes cheveux châtains te manquaient, au moins tu avais la cote avec les filles. Avoir les cheveux argentés c’est assez spécial. Les gens penseraient déjà que tu as plus de soixante ans. Mais tu ne crois pas qu’un papy puisse courir aussi vite que toi. Si c’était le cas, tu serais prêt à prendre ta retraite de héros et à lui laisser. Terminant de te laver, tu enlèves le reste d’humidité sur toi puis tu t’habilles cette fois en civil. Veste en cuir, jean, bottines de motard, tu sais déjà quoi prendre en véhicule pour te rendre en ville. Sortant de tes quartiers, tu te diriges dans le hangar. Souriant en apercevant une moto, tu sifflotes tout en te dirigeant vers elle. Voyant les clés sur le contact, tu commences à la démarrer. Cette moto ne t’appartenait pas, c’était celle de Rogers. Mais un vieux devrait savoir qu’il ne faut pas laisser les clés sur le contact. La faisant rugir, tu enfiles des lunettes puis tu commences à partir, suivit de très loin par la personne qui devait faire l’entretien de la moto de Steve.

Le vent te caressait le visage, tu te sentais affreusement bien. Ça faisait un bail que tu n’avais pas conduit de moto, la dernière fois c’était en Sokovie quand tu avais 17 ans. Donc ça remonte à loin. Entrant enfin en ville, tu entames une bonne balade pour te faire plaisir. Puis, après quelques heures de moto, tu stationnes vers un parking dédié aux motos. Récupérant la clé sur le contact, et la glissant dans ta poche de ton blouson, tu te diriges immédiatement au supermarché le plus proche pour te prendre une boisson et un sandwich. Mais à l’entrée, tu te fais bousculer par un individu. Il s’excuse immédiatement avant que tu n’ais eu le temps de lui gueuler dessus. Ne disant aucun mot, tu entres dans le market pour prendre ce dont tu as besoin. Il y a beaucoup plus de choix que chez ton ancien foyer. Terminant tes courses, tu passes en caisse. Maintenant que tu avais un job chez les super-héros, tu avais un peu de fric. Cherchant dans toutes tes poches, tu ne trouves plus ton portefeuille. Tu étais sûr de l’avoir pris pourtant. C’est alors que tu tilts sur une chose. L’homme qui venait de te pousser était assez louche. Tu pouvais être sûr que tu venais de te faire voler ton portefeuille. Disant au caissier que tu as oublié ton argent chez toi, tu repars bredouille du supermarché.

Nan de Dieu, si tu retrouves ce type il va passer un sale quart d’heure. Surtout que dedans se trouve une photo de tes parents et de ta sœur. Elle est très importante pour toi. C’est la seule photo que tu as de tes parents. Demandant à plusieurs passants s’il avait remarqué un type assez louche qui poussait des gens, tu n’as aucune réponse positive de leur part. Tant pis, mais tu devais récupérer ton bien. Continuant d'heure en heure tes recherches, tu finis par apercevoir un type qui venait de pousser une jeune femme. Tu pensais que c’était finalement lui. Courant mais cette fois-ci sans ton pouvoir, tu arrives à rattraper ton petit voleur. Le prenant par le col de la chemise, tu lui demandes gentiment ton portefeuille. Qu’il te rend ensuite très rapidement. Le plaquant contre le mur, tu regardes si ton argent mais également si la photo y est. Fort heureusement, rien n’a été pris. Regardant froidement l’homme, tu lui demandes les autres portefeuilles qu’il a volés. À part le tien, il en avait volé un seul autre. Celui de la jeune femme. Lui donnant une pièce pour le féliciter de t’avoir surpris. Tu essaies de retrouver la jeune femme. Il est clair, que tu retrouves facilement les jolies demoiselles que des autres types sans intérêt. Trouvant ta cible, tu t’avances vers elle.

« Excusez-moi. Je crois que c’est votre portefeuille. Je l’ai récupéré par l’autre idiot. J’espère qu’il ne vous a rien pris d’autres. »

Tu lui tendis le portefeuille pour qu’elle puisse le prendre. Tu espérais que rien ne lui avait été volé. Car il serait de nouveau difficile de retrouver le rigolo.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Sam 23 Jan - 13:57




You didn't see that Coming ?!
Pietro & Mary
« Rendre service »

Donnant le portefeuille à sa propriétaire, tu souriais en la voyant assez soulagé de retrouver son bien. Tu as eu la même réaction quand tu l’as récupérée tout à l’heure. Heureusement pour toi, rien n’a été volé. Tu espères que ce soit pareil pour la blondinette. Elle t’observait et semblait être sans voix. Normal, tu fais cet effet-là à toutes les filles. Et vu que tu es revenu d’entre les morts, c’est encore plus choquant pour les demoiselles. Il faudrait que tu arrêtes d’être arrogant parfois, mais c’est surtout trop tentant dans la plupart des cas. Tu cours vite, tu n’es pas moche de gueule, tes cheveux virent à l’argenté, tu as des yeux beaucoup plus jolie que ceux de ta sœur, c’est donc normal que tu sois de nature arrogante. Tu es même devenu un Avengers, ça te rajoute encore plus de style. Mon Dieu, tu vas devoir te calmer intérieurement. La meilleure chose à faire serait d’aller au bar prendre un bon café et revoir la jolie rouquine dont tu as flashé récemment.

Perdu dans tes pensées, ton regard revient sur la jeune femme qui te remercie de lui avoir redonné son portefeuille. Elle a enfin retrouvé sa voix. Souriant du coin de lèvre de façon arrogante, tu croises les bras tout en haussant les épaules.

« Je vous en prie, ce fut un plaisir de vous rendre service. »

Un plaisir de lui rendre service. Ton côté beau parleur reprend le dessus on dirait. Tu ne sais sans doute pas ce que veux dire se calmer, ou d’arrêter d’être toujours aussi arrogant quand tu rends service à quelqu’un. Au moins, tu es sûr de dépasser Stark à ce niveau. Il a trouvé son maître et va s’incliner devant ton caractère chiant.

Observant la blonde fouiller dans son porte-monnaie, elle semble assez déçue sur quelque chose. Tu remarques qu’il n’y a pas de liquide à l’intérieur. Que ce soit des pièces ou billets. La faute à pas de chance, mais au moins elle a encore sa carte bleue. La jeune femme te demande alors comment tu as retrouvé le voleur et son portefeuille.

« J’ai une bonne mémoire visuelle voilà tout. Quand on me vole quelque chose, je fais tout pour le retrouver. Pour votre portefeuille, j’ai vu votre photo sur votre carte d’identité. Voulant le remettre à un poste de police, j’ai fini par vous croiser. »

Un peu gêner de constater que tu n’es pas arrivé à temps pour le vol des billets, tu te demandes si tu devrais pas l’aider un peu. Ton boulot paye bien, tu n’es jamais dans le besoin, tu pourrais au moins aider cette jeune demoiselle. Fouillant rapidement dans ton porte-monnaie, tu lui tends quelques billets. C’était de bon cœur, peut-être que cette situation est malpolie ou autres, mais tu tenais tout de même à l’aider. Ces États-Unis où tu vis à présent ne sont pas tellement un pays de grande aide. Ayant vécu en Sokovie, les citoyens s’aidaient tout le temps. Que ce soit en argent, ou en besoin médicaux. Un pays pauvre mais soutenu, pas comme ce pays riche où tu es actuellement.

« Tenez, c’est pour vous. J’espère que ça pourra vous dépanner un peu. J’ai vécu dans une situation assez pittoresque autrefois et j’ai appris qu’il faut toujours aider son prochain. »

Ayant entendu la jeune femme qui proposait de te remercier en te donnant une petite pièce, tu venais de la devancer en lui donnant quelques billets pour le vol. On peut dire, qu’elle ne l’a pas vu venir. La jeune demoiselle tenait à te remercier mais ne savais pas comment. Te remettant à sourire, tu engages à nouveau la conversation.

« Vous n'avez pas besoin de me remercier. Faites juste attention qu’on ne vous vole pas à nouveau votre monnaie. Il y a pas mal de voleurs j’ai l’impression. »

C’était assez ironique ce que tu disais. En Sokovie tu volais bien de l’argent, des fringues, des médicaments, mais juste pour les habitants dans le besoin. Un peu comme un robin des bois. Sauf que tu n’as pas d’arc et une tenue ridicule. Tu n’es pas Clint Barton allias je suis toujours blesser au combat mais je continue de survivre.

« J’y pense, je crois que le voleur est toujours dans les parages. Vous pourriez sans doute le retrouver. Il me semble qu’il est parti dans une petite ruelle qui se trouve à quelques pas d’ici. »

Tu venais de dire ça sans vraiment y penser. Après tout, en observant bien de la tête aux pieds la jeune femme, elle a l’air de savoir donner une bonne correction mais également de se défendre seul.

« Je peux vous accompagner si vous voulez. Histoire de me marrer un peu. »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Lun 1 Fév - 14:08


Journée de repos ~


♦Course-poursuite♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Malgré ton petit geste pour lui donner quelques billets à cause du vol, la femme refuse poliment l’argent. Elle se sentait affreusement gêner par ce que tu venais de faire. Il est vrai que ce n’est absolument pas courant de se retrouver dans une telle situation, à part en Sokovie bien entendu. Haussant légèrement les épaules, tu ranges soigneusement ton argent dans ton portefeuille. Tu l’enfiles ensuite dans la poche de ton jean. Mary se met alors à rire sur ta réaction à propos des voleurs. D’après cette jeune demoiselle, les voles sont très courants à New York. Ça ne t’étonne pas tellement finalement. Une ville assez riche possède toujours des voleurs en son sein. La pauvreté est toujours présente dans une zone assez riche. L’observant, tu hoches la tête à sa question. Évidemment tu n’es pas d’ici, tu possèdes également un accent assez prononcé vu que tu es d’origine Sokovien.

« Effectivement, je vis dans ce pays depuis quelques mois. »

Tu venais d’hésiter sur la durée de ta venue aux États-Unis. Tu es revenu à la vie il y de cela quelques mois mais tu es mort depuis…bien plus longtemps. Laissant le temps à Wanda d’être une Avengers et d’avoir réussi son premier entraînement avec ta coach Natalia. T’amusant à tournoyer une mèche blonde avec ton index, tu réfléchissais toujours à la question que la demoiselle venait de te poser. Si bien que tu venais presque d’être déconnecté de la réalité. Oubliant ce qui t’entoure. Les bruits des voitures, les citoyens passant devant toi et même la jeune femme qui t’observais. Recevant un léger frisson lorsque tes pensées reviennent sur ta mort, tu te reconnectes enfin à la réalité. Observant les alentours, tu sembles légèrement perdu puis tu te souviens de la situation où tu te trouves. Dévisageant la jolie demoiselle, tu reprends ton sourire charmeur comme à ton habitude pour reprendre la conversation, là où tu venais de la laisser.

« Je ne me souviens plus vraiment de la date précise de mon premier jour aux États-Unis. Peut-être qu’un jour je m’en souviendrais. »

Tu lui proposes ensuite de l’accompagner pour retrouver ce fameux voleur d’argent. Il est vrai que ce serait marrant pour toi, ou plutôt divertissant. Tu n’aimes pas t’ennuyer, il faut toujours que tu fasses quelque chose pour tuer le temps. Que ce soit de faire de la moto, ou accélérer ta vitesse, ou bien même t’entraîner, tous les moyens sont bons pour tuer ce foutu ennuie. Levant ton regard pour t’arrêter à ceux de Mary, elle te donne son prénom. La demoiselle se nommait Mary. Un joli prénom, qui la correspond bien. En beauté bien entendu.

« Enchanté, moi c’est Pietro. Pietro Maximoff. »

Ton côté arrogant a failli rajouter que tu appartenais aux Avengers. Il faut dire que quand tu es devant une demoiselle, tu perds tout de suite tes moyens. Dragueur comme tu es, tu ne réfléchit pas tellement à ceux que tu peux dire. Par exemple en Sokovie où tu offrais des robes à toutes les jolies filles du quartier dont la ravissante Zrinka, tu essayais de lui faire des avances mais ta sœur est arrivée au mauvais moment. Si Wanda n’était pas intervenue, Zrinka aurait été dans la liste de tes petites amies ou plutôt ex-petites amies. Tu te demandais ce qu’elle devenait d’ailleurs, au moins tu es sûr d’une chose. La femme sokovienne te croit mort car son frère t’a vu mourir pour le sauver ainsi que de Barton. Être un héros n’est jamais facile pour les situations amoureuses. Soit c’est le héros qui meurt, soit c’est la petite amie. Mais passons cet hors sujet.

Entamant une marche en compagnie de Mary, tu fourres tes mains dans tes poches. Vous vous dirigiez près de la zone où tu venais de coffrer ton petit voleur. Peut-être devait-il être là. Ou alors il aurait changé de zone et adieu l’argent de la demoiselle. L’observant ranger sa portefeuille dans son sac, tu souris légèrement en constatant que c’est vraiment simple de lui voler quelque chose dans son sac. L’ouverture est facile d’accès et le portefeuille est encore mis en évidence. Peut-être cherche-t-elle à frapper la moindre personne qui tente de voler encore une fois son porte-monnaie. En tant qu’ancien voleur, il serait simple pour toi de lui voler son bien. Et même sans utiliser ta précieuse vitesse.

Tout à coup, Mary interpelle le voleur qui retentait son petit numéro sur une autre femme. Le voleur manque sa cible et commence à partir en courant. Que ce serait simple pour toi de le rattraper, mais mort d’ennuies, tu préfères engager cette course-poursuite sans ton optimisation. C’est alors que vous vous mettez à courir pour essayer de rattraper le voleur. Enfin, toi tu cours mais tu ne fais pas vraiment attention à ce que fait ta coéquipière, si elle court ou marche.

Poursuivant ton petit voleur, tu ne ressentais aucune fatigue grâce à ton système immunitaire développé, par contre tu allais devoir ralentir car des petits éclairs bleus commençaient à apparaître derrière ton dos. Au vu de la nouvelle loi, tu dois faire profil bas. Ralentissant légèrement, le voleur dégage un honnête citoyen de sa voiture puis commence à s’échapper sur la route. Voilà, le voleur te file entre tes doigts. Tu aurais pu le rattraper avec ta super vitesse.

Scrutant les alentours du lieu où tu te trouves, tu constates que tu es tout proche de ta moto. Ne prévenant pas Mary de ce que tu allais faire, tu fonces en direction de ta bécane. Allumant le contact, tu démarres ta moto pour ensuite rejoindre Mary. Lui jetant un casque dans ses mains, tu enfiles tes lunettes pour protéger tes yeux.

« Monte ! Il ne peut pas aller bien loin en voiture. »

Faisant rugir le moteur de ta moto, tu cherchais déjà le chemin le plus rapide pour rattraper ce tordu. Au vu des embouteillages, il ne peut pas être bien loin. Seulement, comme un idiot tu as oublié de retenir la plaque d’immatriculation. Cependant tu sais de quelle voiture il s’agit et de quelle couleur elle est. Regardant toujours Mary qui n’est pas encore monté derrière toi, tu lui adresses un sourire.

« J’espère que tu aimes la vitesse, gente demoiselle. »

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Mar 9 Fév - 14:00


Journée de repos ~


♦Menace♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Tu ne savais pas si la demoiselle allait monter avec toi sur ta moto. A vrai dire, tu es parfois voir même beaucoup du genre à agir et penser ensuite. La preuve se trouvait sous tes yeux ou plutôt dans les mains de Mary. Tu venais de lui filer ton casque sans lui demander son accord. La prochaine fois, il faudrait que tu lui demandes avant. Heureusement pour toi, la jolie demoiselle accepte. Mary venait même d’exprimer sa bonne joie. Elle monte derrière toi et enroule ses bras autour de ta taille. Au moins, la blonde pourra tâter de tes abdominaux. Trêve de plaisanteries, tu accélères tout à coup en faisant une roue avant. L’adrénaline montait peu à peu et t’attribuait des frissons d’excitation de haut en bas. Ayant des réflexes surhumains tu anticipais beaucoup plus vite les obstacles se trouvant sur ta route. Quittant les petites routes, tu entres en pleine agglomération.

En plein dans les embouteillages, tu doubles les automobiles de gauche et de droite en faisant la plus attention possible. Du moins pas tout le temps. Repérant ton homme, il s’enfuit dans un virage à gauche en plein feu rouge. Voyant des voitures arriver droit devant toi, tu te sers d’une voiture en arrêt comme tremplin afin d’esquiver les obstacles. Tu prends ensuite l’initiative de virer à nouveau dans des petites ruelles pour rattraper ta cible. Au bout de quelques minutes, tu sors d’une petite ruelle pour barrer la route au voleur. Posant ton pied gauche sur le sol pour équilibrer ta moto, tu pivotes ta tête en direction de la voiture. L’homme freine sa voiture à quelques mètres de ta moto. Tu allais l’étriper s'il provoquait une seule rayure sur ta machine. Tu t’imaginais déjà entrain de saisir la tête du voleur et l’écraser contre le capot de la voiture à plusieurs reprises de façon très rapide. Ta moto c’est la vie, tu en prends soin, enfin légèrement. Tu n’as jamais hésité à faire le con avec et te mettre davantage en danger.

Alors que le petit voleur venait de freiner, tu n’as pas remarqué que ta coéquipière venait déjà de descendre de ta moto. La blondinette retire et pose tranquillement ton casque sur le sol en compagnie de son sac. La jeune femme marchait doucement et plutôt lentement, comme-ci elle devenait la prédatrice et l’homme la nourriture. Glissant tes lunettes sur le dessus de ton crâne, tu mets la béquille de ta moto pour pouvoir descendre et rester un peu en retrait. Observant la canaille ouvrir la portière de la voiture, Mary demande à reprendre son argent. Rien qu’en entendant cette phrase, l’homme sort un petit couteau mais sous la panique il le fait tomber sur le sol. C’est alors que tu frottes tes yeux pour la suite des événements. La femme venait de faire l’éviter le couteau du voleur. Pas possible, tu te retrouves devant une détentrice de pouvoir. Ce n'était vraiment pas malin de sa part de le montrer de cette façon. C’est un excellent moyen pour faire durer la loi de l’épuration des détenteurs de pouvoirs.

Attentif aux paroles de la blondinette, tu es un peu surpris en voyant ce que faisait le voleur. Il devait être assez effrayé de Mary car il commençait à s’uriner sur lui-même. Oh la barbe, tu hésitais à rire ou bien à intervenir en vitesse pour éviter que le voleur inonde les alentours. Soupirant d’agacement, tu poses ta main sur l’épaule de la femme.

« Ça suffit ! Montrer ta véritable nature n’est pas forcément la meilleure solution. Tu es juste entrain d’encourager l’épuration à garder sa loi contre les détenteurs de pouvoirs. Tu te mets en danger mais également les autres personnes comme toi. »

T’approchant de l’homme, tu venais d’oublier l’urine sur le sol, ta botte droite venait de marcher dedans.

« Putain… »

Bon et bien tant pis, de toute façon tu es obligé de fouiller l’homme pour récupérer l’argent. Commençant à chercher dans sa veste, tu attrapes des billets. C’est sûrement ceux de Mary. Les récupérant, tu les passes à son propriétaire. Te retournant vers le voleur, tu poses tes mains sur ses épaules en lui souriant.

« Tu as moins de 20 secondes pour partir d’ici sinon je te botte le cul, et crois-moi, je serais beaucoup moins gentil que la demoiselle. Je te conseille également de trouver un travail et d’aller voir un médecin pour tes problèmes de fuite. Tu n’as pas l’air si vieux que ça, c’est peut-être grave à ton âge. N’est-ce pas ? »

Apeuré, le voleur hoche brièvement la tête et part en courant pour disparaître ensuite de la ruelle.

« Purée, mes bottes toutes neuves… »

Agacé, tu saisis ta gourde dans l’une des sacoches de ta moto pour verser de l’eau sur les semelles et talons de tes bottes afin de les nettoyer grossièrement.

« Alors Mary la mutante, c’est la première fois que tu utilises tes pouvoirs pour impressionner tes ennemis . »

Tu ne rigolais pas tellement sur ta dernière phrase, étant à présent un Avengers, et un résistant contre l’épuration, tu trouvais l’attitude de Mary assez dangereuse. Peut-être avait-elle ses raisons mais menacer un civil avec ses pouvoirs n’est pas tellement une bonne chose. Même si ce civil a tenté de la menacer avec un couteau.

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Lun 22 Fév - 16:04


Journée de repos ~


♦Questions et réactions♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Ayant terminé ton petit nettoyage sur tes bottes de motard, tu ne prêtais plus tellement attention à la jolie blonde qui regardait dans la direction où l’homme venait de s’enfuir. C’était sans doute une mutante. Une détentrice de pouvoir tout comme toi. Faire voler des objets ressemblait beaucoup à de la télékinésie. Mieux vaut pour toi que cette femme ne soit pas ton ennemie. Il est vrai qu’avec ta super vitesse tu pourrais dominer beaucoup d’adversaires mais ce genre de pouvoir, ça risque de te poser des problèmes. M’enfin, tu n’es pas son adversaire, son ennemie. Enfin tu l’espères car avec ton geste elle peut se poser beaucoup de questions.

Entendant les bruits de pas de la demoiselle, tu lèves légèrement la tête pour l’observer. Elle s’avançait doucement dans ta direction, les mains dans ses poches. Mary t’affirme qu’elle ne faisait que se défendre, bien entendu tu la crois au vu de ce que tu as pu constater. Seulement sa manière d’agir ne te paressait pas raisonnable.

« Je te crois miss, mais ta manière d’agir me semblait assez agressive. Ce n’est que mon avis mais tes pouvoirs ne sont pas faits pour engendrer de la peur à autrui. »

Ce monde redoute déjà les détenteurs de pouvoirs. Que ce soit des mutants, des optimisé, ou autres. Des actions comme ça ne font qu’encourager l’épuration pour l’arrestation des détenteurs de pouvoirs non répertoriés.

Se postant devant toi, Mary penche un peu sa tête tout en te regardant. C’est alors qu’elle te retourne la question. Tu penses alors instinctivement que ta véritable nature vient d’être dévoilé. De toute façon ce n’est pas si compliqué. À force d’être un Avengers, tu deviens tout de suite connu. Les gens font ensuite des produits sur toi, dont des figurines, des bandes dessinées, etc. Tu pourrais être vraiment arrogant sur ce sujet, mais là n’est pas la question. Tu souriais déjà de manière très arrogante sur la question de la jolie blondinette. Jouant avec une de tes mèches blonde, tu te cales dos contre mur pour être à l’aise. Croisant ensuite les bras, tu t’apprêtais à parler mais la jeune femme te coupe la parole. Sa première phrase t’expose à un nouveau sourire sur ton visage. On pourrait comparer sa phrase blanc comme neige à tes cheveux, ça offrait un petit côté comique. Puis, tu quittes ton sourire pour rendre une expression neutre. Il est vrai qu’on peut tous être différent si notre passé prenait une forme différente, mais ce n’est pas une raison d’agir de la sorte. Excepté si elle possède une haine envers les gens normaux. Haussant les épaules en réponse à ceux qu’elle venait de dire, tu jettes un œil à la moto que tu as soigneusement volée à Rogers.

« Pour répondre à ta question, je suis juste une personne qui a dérobé la moto à Captain America. »

Poussant ton dos contre le mur pour te remettre à marcher, tu tournes autour de Mary en faisant tourner les clés de tes deux roues sur ton index.

« Que je sois ou pas une personne avec des pouvoirs, je ferais en sorte de me défendre certes, mais en évitant de l’effrayer avec mes pouvoirs. Vois-tu, je suis entré dans une petite guerre contre l’épuration pour éviter que des gens comme toi n’aie pas un collier autour du cou. Des gens qui ont des réactions beaucoup plus violentes avec leurs pouvoirs ne font que donner des fleurs à ces salauds de l’épuration. Des innocents qui tenaient à se cacher ont alors un collier puis une laisse. »

T’arrêtant, tu enfouis ton regard dans celui de la blonde.

« Je ne sais pas ce que tu as vécu, et franchement je pourrais m’en foutre totalement, mais l’importance quand on possède des pouvoirs, ce n’est pas pour effrayer les gens. Il vaut mieux les utiliser pour faire le bien autour de toi. Que ce soit à l’intérieur de toi, donc pour ton bien-être, ou alors le faire à l’extérieur pour les biens des autres personnes. »

Plus tu parlais et plus tu étais en train de te rendre compte qu'avoir des pouvoirs n'est vraiment pas une chose facile. Surtout quand il faut l’expliquer à d’autres personnes.

« Je suis sans doute entrain de plonger la tête la première dans un contexte dur à expliquer et en plus j’ignore ce que ton passé t’a fait. »

Montant sur ta moto, tu lances le casque une nouvelle fois dans sa direction après qu’elle est posée une dernière question.

« Arrête de dire des conneries, je ne porte pas de collant. Je n’ai pas envie de ressembler à un super héros en capote rouge qui court très vite. »

Enlevant la béquille de ta moto, tu enfiles tes lunettes pour ensuite démarrer ta machine.

« Allez monte ! Je t’offre un verre blondinette. »

Faisant rugir le moteur de tes deux roues plusieurs fois, de la fumée s’échappe du pot d’échappement.

« À moins bien sûr que notre discussion soit déjà fini. »

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Jeu 25 Fév - 15:24


Journée de repos ~


♦Le petit con...♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Voyant que Mary souhaitait passer un peu plus de temps avec toi. Elle venait d’enfiler ton casque, récupérer son casque et monter derrière toi. D’un geste vif tu commences à rouler très rapidement en faisant comme à ton habitude une roue avant. Tu te diriges du coup en plein centre de la 5ème avenue histoire de repérer un endroit assez plaisant pour boire un bon verre et se détendre tout en discutant. Car oui, la blondinette t’a posé encore plusieurs questions que tu n’as pas encore répondues. Mais pour le moment, rouler et parler en même temps n’est pas tellement une bonne idée. Elle risque de ne pas t’entendre à la vitesse que tu parcours sur ta moto. Franchissant de petites ruelles en petites ruelles, tu esquivais certains obstacles avec une grande facilité, faisant parfois voler ta moto pour survoler des beignes à ordures. Tu entres enfin dans le centre de la 5ème avenue. Cherchant à droite à gauche un coin sympa. Tu le repères assez facilement. Fonçant à toute vitesse vers une place pour ta moto, tu fais un dérapage arrière pour pivoter en tournant et ainsi mieux te garer.

« Mademoiselle peut descendre, nous sommes arrivés. »

Attendant qu’elle soit descendu, tu cales la béquille de ta moto sur le sol. Enlevant tes lunettes, tu te diriges à une table tout en mettant la clé de tes deux roues dans une poche de ton blouson.

« Tu sais, j’ai sauvé sa moto d’une destruction. Toutes ces motos finissent par rendre l’âme, on peut dire en quelque sorte que je sauve également les machines. »

Prenant place sur une chaise, tu commandes ta boisson après que Mary est choisie ce qu’elle désirait prendre. Posant tes lunettes sur la table qui te sert pratiquement tout le temps pour te déplacer très vite ou pour faire de la moto, tu fouilles dans ta poche afin de récupérer ton téléphone. Touchant une touche pour voir si tu n’as pas reçu de mail, tu l’éteignis ensuite pour ne pas être dérangé par le QG. On ne sait jamais, ces guignols peuvent encore te coller une mission à l’improviste.

« Le Captain sait très bien qui aura volé sa moto, mais il ne pourra rien dire. Après tout, c’est un vieux croûton qui oublie toujours d’enlever ses clés sur le contact. »

Calant ta tête contre ta main, tu soupires légèrement d’ennui. Une soif monstrueuse débutait depuis ton organisme. Un bon Coca-cola ferait l’affaire, mais tu désirais que le serveur se grouille car tu es de nature très impatiente.

« Tu n’as pas besoin de pardonner pour les actes que tu as commis dans le passé ou dans le présent. Tant que tu leur montre que tu es à présent une jeune femme responsable, les gens oublieront ce que tu as fait. Ceux qui ne te pardonneront pas le feront dans un mois ou dans un an ou sinon ce sont des cons. »

Le serveur arrivait enfin avec vos verres, bon Dieu que c’était long d’attendre exactement cinq minutes et trente secondes. Oui très souvent ta tête est un chronomètre. Voyant le monde au ralentit, attendre quelques minutes est pour toi une éternité. D’ailleurs, ce bon à rien commence à faire tomber son plateau après un croche patte d’un gosse se trouvant à la table de gauche. Étant assez prêt, tu rattrapes très vite le plateau avec les verres sans faire tomber une seule goutte de vos boissons tout en restant sagement assis sur ta chaise. L’homme se relève et s’excuse pour son impolitesse.

« Ce n’est pas de votre faute, mais du petit merdeux de la table d’à côté. Au moins il n’y a pas de casse. »

Posant les verres sur la table, tu redonnes le plateau d’argent à l’individu le sourire aux lèvres, comme le ferait un vrai gentleman. Puis, une fois qu’il quitte la zone, tu adresses un regard très froid au gosse qui détourne immédiatement le regard en cessant de rigoler. Reprenant ton attention sur Mary, tu prends ton verre pour trinquer.

« Il ne suffit pas d’un pouvoir pour impressionner les personnes, on peut utiliser le regard ou autres, c’est mieux ainsi et c’est plus sûr. »

Tu venais de chuchoter cette phrase à la blondinette tout en lui adressant un petit clin d’œil à la fin.

« Une dernière chose miss, je ne suis pas un super-héros. Juste une personne normale qui encore assez perdu dans ce pays de fou. »

Buvant une gorgée de ton précieux coca, tu sentais déjà le pétillement au fond de ta gorge. Le goût frais t’apportais un bien fou et te faisait penser à ton premier Coca-cola en Sokovie, fraîchement volé dans un supermarché d’un vieux qui n’aimait pas les pauvres. Que de souvenirs, mais le goût semblent légèrement différents. Peut-être parce que tu ne l’as pas volé.

« Alors dis-moi, vu qu’on a encore un peu de temps ensemble. Qu’est-ce qui te rend assez impulsive ? Pardonne-moi si le mot est assez crochu. Des personnes t’ont fait du mal ? »

Prenant une deuxième gorgée de ton verre, tu le poses délicatement sur la table. Regardant les glaçons descendre et remonter dans la boisson énergétique.

« Tu n’es pas obligé de répondre, mais si tu ne réponds pas ça me donnera tout de même une sorte de réponse. »

Tu lui adressais un petit sourire essayant de la rassurer et de lui témoigner ton affection pour elle.

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Mar 12 Avr - 13:40


Journée de repos ~


♦Arrogance et Sokovie...♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

En traînant dans les rues avec Mary, tu te fais subitement embrasser. Enfin tu l’as vu venir. En apercevant la vie au ralentit, le baiser devenait d’une lenteur extrême. Le temps pour toi de réfléchir si tu devais la laisser t’embrasser, répondre tendrement, refuser ce doux baiser ou encore le passer au langoureux tout en la prenant dans tes bras. Au final tu la laisses t’embrasser sans vraiment y répondre et essayant d’être surpris. Bien que tu sois assez content de recevoir un bisou d’une fille plutôt canon.

« Je ne désirais rien en échange, mais je dois du coup m’attendre à ce que se baiser soit un échange de ma gentillesse pour toi. »

T’adossant contre un mur tu croises les bras.

« Ce n'est pas mal comme cadeau. J’en rendrais presque jaloux tes prétendants du moins si tu en as. »

Te dirigeant sur une autre ruelle, tu restes légèrement pensif. Laissant de côté ton arrogance hors du commun. Mieux vaut te calmer car tu pourrais très bien tenter de passer d’agréables heures intimes avec la jolie demoiselle. Même si l’idée est très tentante et que Wanda n’est pas derrière toi pour détruire tes tentatives de dragues. La jeune femme s’intéressait à ton ancien foyer. Beaucoup de gens doivent être mis au courant de l’état de la Sokovie. Ultron ravageait tout sur son chemin, y compris ta ville de naissance. Une petite pincée de regret au niveau de ton cœur surgit instantanément. De quoi te rappeler que tu participais au plan de ce robot machiavélique dans le passé. Wanda l’a percé à jour quand il essayait de s’uploader dans un corps fait de vibranium et animé par la pierre de l’esprit. À l'heure d’aujourd’hui ce corps est bien vivant mais son identité est différente. Il se nomme la Vision. Ta sœur semble obtenir le béguin pour lui. Drôle de goût, relation quasi impossible et totalement folle. Tu t’égares, autant répondre honnêtement à la blonde.

« Que dire de la Sokovie… Ce n’est plus tellement une grande ville suite à ce qu’a provoqué Ultron. À présent, elle ressemble à un énorme trou parsemé de décombres. J’ignore si les habitants ont trouvé une solution pour vivre en tenant compte de cette catastrophe mais voilà, on a beau être des Avengers, ont fini par causer beaucoup de dommages. Qu’ils soient physiques ou moraux. »

Ton regard se perd dans celui de la blonde puis tu te mets à sourire.

« Je suis assez content que tu me dises que tu es à présent maître de ton destin. »

Donnant un léger coup de poing amical sur l’épaule de la chipie afin de l’embêter légèrement, tu reprends.

« N’embrasse pas n’importe qui chipie. Les hommes sont le plus souvent imprévisibles. J’aurai très bien pu te mentir pour arriver à mes fins. »

Te déplaçant rapidement, tu saisis le portable de Mary pour enregistrer ton numéro de téléphone dans son répertoire. Elle ne pouvait rien voir car tu bougeais extrêmement vite. Le cerveau de la miss n’aurait pas le temps d’enregistrer et de comprendre ce qui se passe devant ses yeux.

Après ton petit manège, tu déposes son portable là où tu l’as trouvé puis tu reviens en face d’elle. Une fois que tu es immobile, une bourrasque de vent surgit dû à ta vitesse surhumaine.

« J’ai enregistré mon numéro dans ton mobile. Je voulais te le donner comme les gens ont l’habitude de faire mais je trouve que c’est une perte de temps. Surtout au moment où la personne doit saisir son phone, taper son code PIN, chercher son répertoire, créer un nouveau contact, demander le nom de l’individu, taper le numéro et s’assurer que c’est bien le bon en relisant à la personne concernée son numéro à haute voix. Soit 30 à 45 secondes voit une minute de temps perdu. »

Enfilant tes mains dans les poches de ton blouson en cuir tu soupires.

« Le monde est ennuyant, c’est toujours la même chose et tous les gens se déplacent lentement. Une vraie poisse. Mais au moins ma journée fut assez amusante avec toi chipie. En espérant que tu ailles mieux. Je pense retourner à ma moto, tu veux que je te ramène chez toi petite demoiselle ? »


(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Keisa Kyoko
Admin
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   Mer 18 Mai - 15:27


Journée de repos ~


♦La taxi est arrivé !♦


Pietro FT. Mary




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Je venais à la hâte d’avouer à la charmante canarie qui se trouve devant moi que je faisais partie de ces super-héros appelé Avengers. J’avoue lui avoir dit pour me la péter un petit peu, voire beaucoup même. Peu de gens peuvent être arrogant à propos de ce sujet, alors autant en profiter. Je pourrais très bien draguer facilement avec ce petit secret. Enfin secret n’est pas vraiment adapté. Beaucoup de gens savent que je combattais en Sokovie, mais une fois que j’ai trouvé la mort, mon nom ne figurait pas sur la liste des nouveaux vengeurs qui sont, War Machine, Falcon, Vision et ma sœur jumelle Scarlet Witch. Le meilleur c’est moi, il me garde pour la fin, dans l’ombre pour que je puisse briller le moment voulu. J’ai hâte que ce moment arrive, surtout pour me moquer de la tronche que produirait Wanda. À part Natasha et Fury, les autres vengeurs ne sont pas au courant de ma résurrection. C’est autant amusant pour moi. C’est également chiant d’esquiver la moindre personne au QG des Avengers quand je désire m’entraîner. Mais c’est la vie, et je dois faire avec. Au moins, vu que ma frangine n’est pas au courant que je suis vivant, je peux draguer librement et également faire ce que je veux et où je veux.

« Le héros sans collant qui a beaucoup plus de classes et de charisme que n’importe quel Avengers, répondis-je à haute voix d’une façon très arrogante. Personne ne me surpasse et aucun ne peut m’arrêter. Je suis bien plus rapide que Captain America, beaucoup plus malin que Black Widow, et je n’ai pas besoin d’armure pour me battre, ni d’arc. »

Je suivais tranquillement la blonde qui se déplaçait à reculons sans se soucier qu’elle pourrait tomber par un obstacle derrière elle ou rentrer dans une poubelle. Ce serait vachement drôle. Franchement j’hésiterais à la sauver sur ce genre de truc. Si ce genre de situation arrivait, je pourrais soit la sauver pour la charmer encore plus ou simplement me moquer de sa chute tout en me prenant un petit selfie avec elle sur son téléphone ou le mien. Elle se met ensuite à simuler une douleur sur ma petite tape sur son épaule.

« Me résister, demandais-je le sourire aux lèvres. Impossible. Aucune fille ne peut résister à mon charme, et aucun homme ne peut me surpasser. Tu as l’a devant toi, l’homme le plus parfait au monde. Excepté ma couleur de cheveux. »

Plus je parlais et plus mes jambes pourraient enfler sur mon arrogance légendaire. Je plaque par la suite mes mains derrière ma tête en levant mes coudes.

« C’est qui Usain Bolt ? Un type qui essaye de me ressembler ? Bon courage pour lui. »

J’arrive enfin près de ma moto et la demoiselle accepte que je la raccompagne chez elle. Mary prend bien sûr le temps de me donner son adresse. Je connaissais légèrement le patelin de son appartement. À moto ça me prendrait vingt voire trente minutes suivant la circulation. Mais en courant, juste deux petites secondes maximums. Je ne préfère pas utiliser mon pouvoir, autant en profiter encore de la blondinette. Elle est d’une compagnie très agréable et je ne m’en plains pas. Je me fiche pas mal de ces personnalités multiples, aucune n’a émergé et c’est tant mieux pour moi. Il est vrai que je pourrais être légèrement déboussolé si une apparaissait. Mais je m’y ferais avec le temps, si je la revois bien sûr. Lui lançant comme à mon habitude mon casque dans les mains de la femme, je rigole sur sa petite question.

« Les préliminaires ? Faudrait que tu demandes aux filles avec qui j’ai eu des aventures pour connaître la réponse. Crois-moi blondinette, elles ne pourront jamais vivre ce que je leur ai fait avec d’autres hommes. Pour ça que je suis exceptionnel. »

Une fois mon casque posé sur ma tête, je finis par le retirer, n’aimant pas du tout ma tronche. Je pose juste mes lunettes de protection sur mon nez. J’enfourche après ma bécane. Lorsque Mary s’assoit derrière moi, je roule à fond pour apprécier le vent qui caresse mon visage. Je ne souhaite pas m’aventurer sur les routes débordées de voitures, j’explore alors les ruelles pour trouver l’appartement de la chipie. Sur le chemin je croise parfois des personnes que j’esquive de justesse. J’ai même dû descendre de la moto qui roulait toujours à pleine vitesse pour déplacer une mémé en déambulateur. Je prends même le temps de lui faire un petit slow. Elle s’en souviendra, en fait non, vu qu’elle n’a rien vu. La vieille se demandera juste comment elle a esquivé la moto. Me remettant sur le véhicule qui roulait toujours sans pilote, je poursuis mon parcours.

Plusieurs minutes plus tard, j’arrive devant le logement de la mutante. J’attends qu’elle descende de l’engin pour y descendre à mon tour. J’en profite aussi pour m’étirer.

« Voilà, tu es arrivée. J’avoue avoir pris mon temps. J’espère que tu as retenu ma petite leçon sur l’utilisation de tes pouvoirs. Ne fais pas comme moi. Reste une fille cool, charmante et ne te laisse pas dominer par tes autres personnalités. Et au pire des cas, si tu souhaites avoir d’autres conseils ou plus, tu connais mon numéro chipie. »

(c)Lili - ne pas reproduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-iruka.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 03 - RP avec Mary   

Revenir en haut Aller en bas
 
03 - RP avec Mary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Ne vous mettez jamais à dos une duchesse." Avec Mary-Ann.
» LE CHARME A L'ANGLAISE ♣ avec Mary-Ann Paton.
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Iruka :: RPG :: The Avengers RPG :: Pietro Maximoff :: Coin RP-
Sauter vers: